Technologies GPS : D’importants gains d’argent et de productivité pour les entreprises

Ce n’est pas un scoop encore moins une surprise, mais les résultats d’une récente étude menée par Motorola peuvent intéresser plus d’un chef d’entreprise. Cette étude révèle tout simplement ‘’…l’importance des économies réalisées grâce à l’utilisation des technologies GPS par les travailleurs mobiles’’.

En effet, il est notamment indiqué que ‘’les réductions réalisées en matière de carburant et de main-d’œuvre pourraient permettre aux entreprises d’économiser plusieurs milliards’’. Les accrocs aux infos ont sans doute déjà vu sur les chaînes de TV des études allant dans ce sens.

Selon l’étude de Motorola Inc., ‘’les décideurs informatiques nord-américains exerçant dans les domaines des transports, de la fabrication, du stockage et du fret estiment que les technologies GPS (système de positionnement à capacité globale) constituent un outil essentiel pour leur main-d’œuvre mobile… Les technologies GPS participent à l’accroissement de la productivité de la main-d’œuvre mobile et permettent aux entreprises de devenir plus performantes grâce à la réduction de leurs coûts annuels de main-d’œuvre et de carburant’’.

Les auteurs de l’enquête soulignent que ‘’le principal avantage cité par près de 50% des entreprises utilisant les technologies GPS consistait en une réduction significative de la consommation de carburants, directement liée à une réduction des distances de déplacement de 231,2 miles par semaine (372 km) correspondant à une économie annuelle de carburant de 51.582 dollars.* Avec plus d’un million de transporteurs routiers aux États-Unis, le potentiel des économies en carburant pourrait atteindre les 53 milliards de dollars’’.

Mais encore, car toujours selon l’étude de Motorola, ‘’les entreprises qui déploient les technologies GPS ont économisé environ 54 minutes par personne, ce qui peut se traduire par une économie compensée de main-d’œuvre annuelle de 5.484 dollars par employé ou 5,4 millions de dollars par entreprise interrogée’’. Ce qui est loin d’être négligeable. Combien de millions de dinars économiseraient les entreprises tunisiennes surtout quand on sait que nos routes n’ont rien à voir avec celles de l’Oncle Sam ? D’où l’intérêt pour nos chefs d’entreprise de voir de plus prêt du côté de ces technologies.

En tout cas ailleurs, notamment en Amérique du Nord, les technologies font de plus en plus partie du quotidien des entreprises. D’ailleurs, l’étude signale que, ‘’outre ces économies, les applications de géolocalisation ont été reconnues comme un facteur d’amélioration de l’organisation des itinéraires des employés et donnent aux entreprises la possibilité de savoir exactement où se trouvent leurs employés à un temps donné. Elles leur permettent en outre d’étudier les scénarios d’acheminement avant leur mise en œuvre’’. Vous direz que c’est de la surveillance tout ça. Sans doute, mais toute entreprise qui se veut pérenne se doit de mettre en avant la productivité, la rentabilité et l’efficience. Alors sur l’aspect ‘’surveillance’’ des solutions GPS, certains diront qu’il s’agit-là d’un (petit) dommage collatéral.

‘’Les entreprises interrogées ont estimé que les solutions GPS permettaient à leur main-d’œuvre mobile de passer moins de temps dans les embouteillages ou à chercher leur itinéraire tout en augmentant le temps passé auprès de nouveaux clients ou de clients existants. En effet, à la question de savoir pourquoi elles envisageraient d’investir dans un GPS ou dans d’autres nouvelles technologies, les entreprises citent le service au client comme priorité numéro 1’’, souligne l’étude.

La navigation pour de meilleures performances de ponctualité et une optimisation de la navigation et des itinéraires… sont entre autres des applications clés que révèle l’étude.

«Dans le domaine du fret et du transport routier, les travailleurs mobiles sur le terrain rencontrent des difficultés pour localiser leurs arrêts, réduire leurs dépenses de carburant et améliorer leurs performances de ponctualité, ce qui provoque une charge en matière financière et de main-d’œuvre pour l’entreprise», explique Jim Hilton, responsable de la mobilité pour la division Enterprise Mobility de Motorola.

Moralité de l’histoire, pardon de l’étude : Pour Motorola l’équation est simple : «Avec près de 200.000 ordinateurs mobiles équipés d’un GPS intégré, mis sur le marché au cours de ces dernières années, Motorola cherche à pallier les points sensibles identifiés par l’étude via des solutions de mobilité sur le terrain permettant à nos clients d’être plus performants et d’améliorer sensiblement leurs résultats».

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Matos






  • Envoyer