SIB 2008 :ça chauffe … et dans tous les sens

Au cours de notre deuxième journée de visite au Salon international de l’Informatique et de la Bureautique 2008 (SIB) à la SOGEFOIRE à La Charguia, nous avons été choqués par quelques points et quelques témoignages :

1/ l’étroitesse des couloirs qui séparent les stands des différents exposants. A vue d’œil, il semblerait qu’à peine 1 à 1,5 m de distance a été réservé pour ces couloirs dans lesquels passent les visiteurs. Or, depuis la première heure d’ouverture, il y a eu une ruée de gens (majoritairement des jeunes) sur les deux halls. Cela va de soit, les couloirs sont devenus une arène de combat pour pouvoir passer et/ou reluquer la marchandise*. Pour couronner le tout, parfois on assiste à des congestions dues au passage de cargaisons de cartons à destination des différents stands. En effet, le stock de ces derniers fondait à vue d’œil et était ponctuellement alimenté de nouveaux apports. Bref, dans l’espace d’une seconde, le SIB de Tunis à la Charguia ressemblait, bizarrement, à nos yeux, au marché central du centre-ville de Tunis !

2/ La salubrité. En effet, la deuxième journée de ce SIB a vu le sol ”vêtu” de brochures et de mégots de cigarettes qui ont été jetés la veille par les visiteurs durant leur passage à la foire. Un des exposants nous a carrément avoué que lui et son staff étaient obligés de nettoyer aux alentours de leur stand afin de garder un minimum de présentabilité de leur image de marque. Nous lui avons demandé les raisons de cela : «il y aurait, apparemment, un manque du personnel de la SOGEFOIRES pour faire ce travail avant l’ouverture du salon».

3/ La climatisation. Faisons un peu de chimie si vous le permettez. Théorie : Si on regroupait des centaines d’écrans allumés + le même nombre d’unités centrales + les Pc portables en marche + les vidéos projecteurs + la lumière + la respiration de plusieurs centaines de personnes, quel serait le résultat ? Une chaleur caniculaire digne d’un mois d’août tunisien. N’est-ce pas ? Hé ben, malheureusement, c’est le cas sur les deux grands Halls de la foire de la Charguia ! Et la climatisation dans tout ça ? «L’unité de climatisation est en panne», nous a-t-on répondu (l’excuse facile pour se débarrasser des questions gênantes d’un journaliste !!). Mais ce que vous n’en doutiez probablement pas, c’est que cet échauffement peut être très dangereux. En effet, l’augmentation de la température va accélérer la vétusté de la machine à la vitesse grand V, voire carrément la griller ou, encore pire, causer un court circuit, et donc, un incendie !

4/ Sur ce dernier point, on nous a fait remarquer qu’il n’y avait aucun extincteur d’incendie dans tout le hall. Une chose qu’on a rapidement vérifiée et qu’on a pu constater par nos propres yeux. Pire encore, nous avons essayé de détecter les sorties de secours en cas d’incendie et là, on nous informe qu’elles étaient louées à des exposants ! Les seules sorties possibles étaient celle de l’entrée principale et celle de la zone de déchargement des camions près des toilettes (excusez-nous!) à l’arrière du bâtiment.

5/ On nous a rapporté hier qu’à la fin de la première journée du SIB et après la fermeture des portes au public vers 19h, une coupure inopinée d’électricité s’est produite. D’après les témoignages qui nous sont parvenus, l’éclairage des tubes néon du plafond n’a pas été touché par cette coupure. Cependant, les prises électriques, desquelles les stands tirent leur alimentation électrique, subitement ne livrent plus aucun signal.

Quelques exposants nous ont dit à demi-mot que ça aurait été prémédité pour «les obliger (les exposants) à quitter plus rapidement les lieux et ne pas s’éterniser à faire l’inventaire».”Le responsable d’une grande marque nous a carrément avoué que cette coupure lui a court-circuité un écran de télévision LCD 42 pouces d’une valeur approximative de 2.000 DT.”

6/ Continuant notre tournée, nous avons rencontré un Français qui visite pour la première fois le SIB de Tunis. Il ne nous a pas caché son mécontentement : «comment ça se fait qu’il n’y ait aucun plan de la foire dans lequel on nous montre l’emplacement des différentes exposants ? Je devrais faire tout le tour du bâtiment pour chercher une marque bien particulière ? Ce n’est pas logique ! »

7/ Nous avons été ébahis par le laxisme de la direction de la SOGEFOIRES face aux personnes qui se permettent de fumer sans vergogne à l’intérieur du bâtiment, et puis de jeter les mégots à même le sol ou carrément sur le tapis. Un geste maladroit qui pourrait causer une catastrophe matérielle et humaine !

8/ Pourquoi la SOGEFOIRES n’a pas communiqué sur les prix des tickets qui ont doublé par rapport à l’année dernière (2 DT le prix du ticket) ?

A bon entendeur

Welid Naffati

*Pour les exposants, le SIB est à la fois un showroom et une boutique de vente de produits technologiques.

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu






  • Envoyer