Kaspersky et BitDefender piratés: Les internautes tunisiens s’enrhument


Kaspersky et BitDefender piratés

Les internautes tunisiens savent depuis longtemps, qu’il faut sortir couvert dans la jungle du web. Ils ont d’ailleurs été sensibilisés à la question, par l’action novatrice de l’un de nos fournisseurs d’accès les plus audacieux du marché. Celui-ci a même couplé certaines de ses offres (1méga et 2 méga) à un antivirus : Kaspersky. Un produit considéré comme l’un des plus efficaces du marché. Seulement voilà : aux dernières nouvelles, l’éditeur du célèbre anti-virus russe Kaspersky, aurait été piraté par un hacker roumain, qui se serait introduit dans la base de données même de l’éditeur, à travers une faille de sécurité (liée au paramétrage de certains formulaires en ligne). Il a pu ainsi, avoir un accès direct aux différentes listes d’utilisateurs, à celle des bugs, ainsi qu’aux clés d’activation. Notre pirate a même mis en ligne  plusieurs captures d’écrans, afin de prouver ce qu’il avançait. Il a par ailleurs affirmé qu’il n’a causé aucun dommage lors de son intrusion. En réponse à cela,  la firme russe à précisé dans un communiqué ultérieur,  qu’aucune donnée n’a été compromise et que cette faille de sécurité, a d’ores et déjà été repérée et colmatée.

Quelques milliers d’internautes tunisiens se retrouvent ainsi concernés. Sachant qu’ils pourraient se retrouver à tout instant, à la merci d’éventuels malfaiteurs, cela risque de causer pas mal de remous du côté de nos pauvres hotliners, toujours débordés (ceux qui ont tenté de les joindre en savent quelque chose…).

Les mauvaises langues évoquent le règlement de compte. Quand on sait que l’un des concurrents les plus sérieux de l’éditeur russe, n’est autre que BitDefender, un anti-virus roumain, on ne peut s’empêcher de se poser la question suivante : Kaspersky ferait-il face à un acte  directement prémédité de la part de son concurrent, qui viserait à le discréditer vis-à-vis de ses clients ? Ou bien s’agit-il d’un acte de représailles ? Car, il n’y a pas si longtemps, le site de BitDefender avait aussi été piraté, sans pour autant, subir de dommage. C’est à voir. Même si selon certains, il s’agirait du même hacker, qui aurait attaqué les deux sites web des éditeurs de nos antivirus. Sachant que Bitdefender est une solution antivirale, également proposée par l’un de nos FAI les plus en vue.

En effet, l’éditeur d’antivirus roumain a fait également son apparition en Tunisie, et qui plus est, chez un des concurrents directs à notre fournisseur d’accès qui utilise Kaspersky. De quoi attiser encore plus les flammes de la concurrence, au sein d’un marché en pleine expansion dans notre pays. Force est de constater que cette éventuelle guerre « anti-virale » pourrait bien arriver jusqu’à nous. A noter que d’autres intervenants fournissent même d’autres solutions sécuritaires (voir ici).

Au final, cette situation ne risque pas de rassurer nos pauvres internautes tunisiens, qui vont finir par se demander s’ils ne feraient pas mieux de revenir à l’indémodable  Avast antivirus, qui est de surcroit, totalement gratuit. Ou pire encore, ils pourraient recourir à une méthode encore plus simple : celle d’acquérir pour une somme toute aussi dérisoire,  une panoplie entière d’antivirus dans n’importe quelle boutique de gravure sur cd du coin. Vous avez dit pirates ?

Samy Ben Naceur

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Net






  • Envoyer