JCI de Tunisie: le congrès mondial passe par Facebook

Le congrès mondial de la jeune chambre économique (JCI) aura lieu pour la première fois dans un pays arabe, la Tunisie. Nos organisateurs préparent d’arrache-pied l’événement… sur Facebook.

« La société civile joue un rôle un prépondérant dans la diffusion de la culture numérique et la généralisation des services des technologies de la communication et de l’information (NTIC) » a souligné M. El Hadj Gley, ministre des Technologies de la communication, lors d’un entretien accordé, mardi 3 mars, aux membres du bureau exécutif de la jeune chambre économique de Tunis (JCET). C’est que les préparatifs pour le congrès mondial de la Jeune Chambre Internationale (JCI), qui aura lieu dans notre pays, en novembre 2009, battent leur plein. Plus de 4000 participants de plus de 120 pays seront présents du 16 au 21 novembre 2009, à Yasmine Hammamet.

C’est que les nouvelles technologies ont été totalement adoptées par la société civile tunisienne. L’exemple de la JCI est, à cet égard, révélateur. Parce que la communication se place au centre des enjeux stratégiques de cette association qui se veut transnationale. Les sites web sont évidemment mis à contribution, mais aussi les sms, couplés désormais à tout l’arsenal des réseaux sociaux. Avec, bien sûr Facebook en vedette. La Jeune Chambre économique a su ainsi en faire un moyen efficace pour assurer la circulation de l’information entre membres. 

Haifa Ben Abdallah secrétaire générale du comité d’organisation du congrès mondial Hammamet 2009 (Past president de la jeune chambre économique d’El Menzah) précise: « En tant que membre du COC (Comité d’Organisation du Congrès mondial) j’avoue que Facebook nous facilite beaucoup le travail. Il contribue même à promouvoir le congrès, tant auprès des membres tunisiens qu’étrangers. Il nous offre l’opportunité de communiquer avec tous les 170 000 Jaycees du monde entier, et d’élargir la base de nos adhérents, pour mieux propager l’idéal de la JCI. Plus que jamais, pour reprendre l’idée centrale de notre thème national 2009, la jeunesse est mise au service du développement. »
Haifa Ben Abdallah

Ainsi, s’est-il créé sur Facebook, un groupe spécifique au comité d’organisation : COC Academy JCI World Congress Tunisia 2009, on trouve toutes les informations nécessaires, assorties de liens, pour permettre  l’inscription des participants.

Pour Chahenda Laribi, administrateur du groupe JCI Nabeul sur Facebook, et Présidente 2008 de la jeune chambre économique de Nabeul : « Facebook représente Sans doute un outil important et fiable, au service de la gestion d’une chambre locale. Nos membres sont tous des facebookers et on interagit avec eux par le biais de notre groupe JCI NABEUL. Même nos réunions hebdomadaires et celles de notre Bureau exécutif y sont signalées. C’est plus pratique et bien plus économique. Cela nous épargne le casse-tête des fax, des coups de fils et des sms. Et avec le boom de l’ADSL et l’accessibilité de l’internet en Tunisie, tant dans les foyers que sur les lieux de travail… Tout le monde ouvre sa boite de réception sur Facebook pour se tenir informé sur les derniers évènements.»
Chahenda Laribi

Reyad Boukhris, Président 2009 de la jeune chambre économique d’El Manar et fondateur du groupe JCI  El Manar, déclare, quant à lui, « Les membres de l’OLM El Manar trouvent dans notre groupe (sur Facebook, NDLR) les informations nécessaires. C’est une manière de se tenir au courant des activités des autres OLM, comme ceux de Nabeul, Hammam Chatt,  Carthage et La Goulette & Kram… On y apprend par exemple qu’ un forum de Formation sera organisé le Dimanche 08 Mars 2009 au parc de Carthage Salammbô. Et vu que le Vice président International Anis Chehibi donnera un nouveau cours… Tout le monde sera présent, même les membres du bureau national. Tout cela grâce à Facebook.».
Reyad Boukhris

Le réseau social est donc devenu une pièce maitresse dans le dispositif de communication de la Jeune Chambre économique de Tunisie. Une chose est sûre la culture numérique tunisienne a trouvé là d’ardents défenseurs.

Abdel Aziz Hali

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Net






  • Envoyer