La vague Manga atteint la Tunisie

Exit les séries américaines. Les Tunisiens se passionnent pour les Japonaises. Et se réfugient dans la douceur de ces mondes virtuels féériques. La mangamania déferle sur la Tunisie.

La culture populaire japonaise commence à s’installer dans le paysage tunisien après avoir conquis l’Europe et l’Amérique. Et après le judo, karaté, et autre aikido, voici que tout le monde se passionne pour les mangas, ces dessins animés japonais inspirés des bandes-dessinées du même nom ! Nos vidéo clubs et boutiques de gravures de DVD surfent sur la vague. Et dans ces magasins ne soyez pas surpris de trouver tout un classeur rempli d’affiches dédiés aux « animes ». Fini la dépendance et l’addiction aux séries américaines. Pour Mehrez Akkari (17 ans, élève), « il n’y a pas photo. Exit Prison Break, Dexter, Lost, 24… Je suis devenu accro aux mangas comme Naruto, GTO, One Piece, Bleach… ». Haydar Smara (21 ans, apprenti coiffeur) précise : « One Piece est mille fois passionnante que Prison Break. Dans les séries américaines, on connaît la fin d’avance. Alors que dans les Mangas tout est imprévisible et le suspense est maintenu jusqu’au bout et dans chaque épisode ». Et, qui l’eut cru, les amateurs préfèrent les séries en version originale japonaises, sous-titrées en Français !


La vague Manga atteint la Tunisie

Mehrez Akkari et Haydar Smara : fous de mangas !

Le jeune Mehrez, lui, regrette l’interruption de la diffusion de la chaine Manga sur le Satellite Hotbird. « On est devenu orphelins » dit-il. « Dommage que Tunis 7, Canal 21 et Hannibal TV ne diffusent pas ce genre de séries. Mais heureusement il y a le net et les boutiques qui proposent ce genre de produit ».

Mangamania

Une chose est sûre : des personnages comme: Naruto shippuden, Gaara, Kakashi, Professeur Onizuka sont même devenus les nouvelles coqueluches des teenagers tunisiens. Ils ont envahi les arrières plans de nos ordinateurs avec des wallpapers dédiés à ces personnages. Des Tunisiens utilisent les images Mangas comme photo personnelle dans leurs albums pour Facebook, Msn ou Skype. Sans oublier les autocollants qui égayent les cahiers de classes de nos petits écoliers. L’univers manga a même visiblement inspiré une marque tunisienne de yaourts puisqu’elle propose un album de collection dédié à la célèbre série Dragon Ball Z…

Elément nouveau : même les adultes se passionnent pour ces séries japonaises. On s’échange des adresses web www.poweranime.com, www.sky-animes.com, www.dattebayo.com, www.mirage-team.com, www.worldofmangas.com, www.mangaluxe.com pour se délecter de ces nouveaux univers imaginaires. Ces séries et ces films sont très différents des cartoons classiques. Même si les Mangas et les animes sont basés sur de véritables scénarios comme de véritables longs métrages. Certains y voient un moyen de s’évader dans une véritable fresque synthétique qui fait voyager les esprits dans univers féérique. Avec des personnages plutôt sympas oscillant entre réalisme et extravagance. Pour ceux qui doutent de la qualité de ces productions, on rappellera que « le Voyage de Chihiro » réalisé par Hayao Miyazaki a remporté l’Ours d’or du Meilleur film au Festival de Berlin 2002. Les mangas ? C’est aussi un monde fait de jeux vidéo tirés de cet univers virtuel. Dans lequel se réfugie une part grandissante de la jeunesse mondiale. Et les Tunisiens ne font pas vraiment exception à la règle.

Coqueluches de clubs vidéo

La vague Manga atteint la Tunisie Issam Dakhaila (33 ans) est diplômé en informatique de l’iset et gère « L’idéal Vidéo Club ». Il est intarissable sur les mangas. « J’en suis amoureux depuis mon plus jeune âge. Je possède une collection de magazines dédiés aux mangas en noir et blanc. Et je suivais quotidiennement la chaine Manga sur le bouquet TPS. Mais voilà, il y a 3 ans j’ai décidé de faire partager ma passion avec nos clients. Et maintenant on possède un catalogue de plus de 250 séries. Tout a commencé par le bouche à oreille. J’ai proposé le truc et c’est parti ! Plusieurs de mes clients sont devenus des passionnés de mangas. Notre club a été la locomotive qui a entrainé derrière lui de nombreux amateurs. J’ai des clients Tunisiens, coopérants et touristes de 15 à 37 ans. Et il ne se passe pas un jour sans qu’on vienne me demander l’évolution de séries comme : Naruto, Bleach ou bien One Piece… Les séries d’aventures et d’action restent les plus demandées. Et les «vrais amateurs préfèrent les séries en V.O (version originale) japonaises, sous-titrées en Français. On n’a pas fini d’entendre parler de la Mangamania en Tunisie… »

Abdel Aziz Hali

Pour aller plus loin, lire nos articles :

L’invasion des Otakus (épisode 1)
LesOtakus(tunisiens) se soignent (épisode 2)

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu






  • Envoyer