Tunisie: Nos télés zappent le web !

Avec la croissance du nombre des internautes, les télés tunisiennes tentent de suivre la tendance avec des émissions branchées web et TIC. Mais les internautes restent insatisfaits !

Les 3 millions d’internautes tunisiens ne sauraient être délibérément ignorés par nos chaînes télé. Il s’agit d’une masse très importante de mordus de culture numérique et de technologie à ne pas négliger. Pour commencer les télés tunisiennes se sont connectées en mettant en ligne des sites web donnant accès à leurs émissions en streaming et affichant leurs grilles de programmation pour Tunisie 7 (lien ici) et Hannibaltv (lien ici). Quant à Tunisie 21, elle n’a toujours pas de site web officiel.

Chaînes connectées ?

Les télés tunisiennes tentent de combler notre curiosité envers le monde des NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication) (lien ici). La chaîne nationale numéro 1, en l’occurrence Tunis 7, met la main à la pâte. En effet, elle va jusqu’à consacrer une demi-heure (un record) par semaine au web, et ce, tous les lundis, avec un programme télé intitulé «Ibhar ala net» (Lien ici). Cette émission présente des news du web, histoire de faire connaître la part de la Tunisie dans la toile cybernétique planétaire. A titre d’exemple, dans son numéro du 11 mai 2009, les deux animateurs, Leila Chebbi et Kacem Slim, ont présenté la bibliothèque virtuelle mondiale de l’UNESCO à travers un article du journal économique en ligne webmanagercenter (lien ici). L’émission possède aussi son propre site web (lien ici). Un partenariat a été établi avec un fournisseur d’accès à internet, Topnet, pour que ce dernier assure les prix des jeux-concours de l’émission.

Pour sa part, Tunisie 21, consacre au web une plage horaire plus importante, avec K-net 21 (lien ici), une émission de 90 minutes diffusée tous les dimanches après midi. Tout à fait normal pour une télé qui se veut «jeune» ! L’émission accueille à chaque fois un invité : artiste, sportif, scientifique. Elle permet au grand public d’intervenir par Skype et elle va jusqu’à réaliser de mini sites web pour les invités vedettes de l’émission. Quant à Hannibal TV, elle s’intéresse plus aux jeux, consoles et aux vidéos gags qu’au web avec ses news et autres. Cette émission intitulée «Game Over» est diffusée tous les dimanches à 14h selon le site web d’Hannibal TV (lien ici).


Dans les autres émissions, le traitement des informations et des tendances en provenance du web laisse vraiment à désirer. D’ailleurs, les internautes tunisiens, bloggeurs et facebookers confondus, expriment haut et fort, leurs insatisfactions par rapport aux télés tunisiennes. C’est qu’apparemment, nos chaînes télé ont bien du mal à traiter nos étoiles montantes du web comme il se doit.

Balti dans «Hadha Ana» (Hannibal TV)

«Dès que j’ai mis la proposition sur Facebook, les nombreuses réactions encourageant l’invitation de Balti m’ont étonné.» dixit, Samir El Wefi, animateur de l’émission Hadha Ana sur Hannibal TV. Pour inviter Balti, l’animateur de l’émission, Samir El Wefi, a fait un sondage sur Facebook afin d’évaluer la popularité de ce dernier et la cohérence de sa personne avec le concept de l’émission. (lien ici).

Lors de l’interview avec Balti, Samir El Wefi a affirmé avec beaucoup de confiance en ses informations : «Dans Facebook, il y a 5000 tunisiens, une petite opinion publique, un repère !». Certes, le nombre des Tunisiens sur facebook est énorme et peut être considéré comme un indicateur. Mais il est largement supérieur à 5000. En fait, il faudra multiplier ce chiffre par 70 pour obtenir approximativement le nombre total des facebookeurs tunisiens.

Vous avez dit précision ?


Khali9a TV chez Tunis 7

«Un jeune passionné d’humour et d’imitation», dixit Yosr Sahraoui, l’animatrice de l’émission «El 3echweya» (lien ici), en présentant Wessim Herissi, créateur de la web tv «Khali9a» (lien ici). Alors que que Wessim (et les lecteurs de teKiano le savent bien) tire essentiellement sa notoriété de l’originalité du concept qu’il a lancé sur internet ! Or notre animatrice a préféré zappé le terme Khali9a. Ainsi, l’émission phare de Wessim et son rapport étroit avec le web seront superbement ignorés. Ignorance, ou zapping délibéré de la part de notre animatrice ?


Il est clair que l’humour décapant de notre web créateur, ne pouvait être appréhendé sans crainte par un média qui « brille » plutôt par son discours conformiste, peu novateur. Autant de raisons pour les internautes tunisiens pour zapper, ou migrer en masse vers les réseaux sociaux.

Thameur Mekki

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Medias






  • Envoyer