Tunisie : VoIP, l’état des lieux

La Tunisie a célébré, le 17 mai, la journée mondiale des télécommunications. L’occasion de présenter le stade d’évolution des préparatifs pour l’introduction de la VoIP dans notre pays.

Une journée d’étude a été consacrée à la question, sous ses divers aspects au pôle technologique d’El Ghazela le 16 mai dernier. M. El Hadj Gley, ministre des technologies de la communication, a rappelé l’importance des évolutions technologiques en matière de communication téléphonique et électronique dans l’activité d’une entreprise, la téléphonie sur IP, bien précisément. C’est dans cette perspective que le ministre a donné le coup d’envoi de la journée d’études sur le thème « VoIP : un outil pour l’emploi au service de l’Entreprise » organisée par l’Association des Sup Telecom Tunisiens et qui s’est tenue en marge de festivités de l’AICTO à l’Institut Supérieur des études technologiques en Communications de Tunis (ISETCOM).


Plusieurs intervenants du secteur des télécoms ont présenté le stade d’évolution des préparatifs pour l’introduction de la VoIP en Tunisie. C’est ainsi que l’Instance Nationale des Télécommunications de Tunisie (INTT) a précisé l’importance de la concurrence dans le développement des services de la téléphonie illimitée en se basant essentiellement sur le modèle français. En effet, depuis l’ouverture de la boucle locale de France Telecom à la concurrence, et grâce aux offres de dégroupage/vente en gros (wholesale), les opérateurs alternatifs ont aidé à la montée exponentielles des utilisateurs de la VoIP. Plus de 40 % d’internautes français seraient abonnés à une offre de téléphonie illimitée en 2008. Avec l’ouverture prochaine de la boucle locale de Tunisie Telecom à la concurrence, l’INTT prévoit des perspectives similaires en Tunisie.

Mais M. Moez Chakroune de l’INTT a infirmé l’implication de nos 5 Fournisseurs d’Accès Internet au processus du dégroupage. Le nouvel opérateur qui s’installera en Tunisie à partir de janvier 2010, en sera, probablement, l’unique bénéficiaire.

VoIP à la Santé Publique

Le ministère des technologies de la communication a présenté, quant à lui, le cadre réglementaire fixant les détails techniques de la mise en place de cette technologie. En effet, le décret ministériel du 21 juillet 2008 a été promulgué arrêtant, en 14 articles, les détails du déploiement de la VoIP en Tunisie. A savoir, les conditions d’éligibilité et les pré-requis afin de mettre en œuvre la voix sur IP, la bonne qualité du service, la préservation de la sécurité des réseaux ainsi que la protection des utilisateurs, et enfin la désignation des parties prenantes et les normes techniques à respecter. Sur ce dernier point, il a été mentionné que les futurs opérateurs licenciés pour le déploiement d’offres de téléphonie sur IP s’engageront à utiliser les standards H.323 et SIP (Session Initiation Protocol).

De grands projets publics et privés faisant appel à la VoIP, comme celui du Ministère de la Santé, du réseau National Inter-administratif (RNIA), réseau de certaines banques (etc.) sont en phase d’étude avancées, de finalisation ou même en début de déploiement. Tunisie Telecom quant à elle, a annoncé la finalisation de la mise à niveau de ses réseaux pour accueillir en bonne et due forme la VoIP. Un réseau basé sur le concept NGN : Next Generation Network (réseau de nouvelle génération) qui introduit de nouvelles technologies comme l’IP/MPLS, le Metro Ethernet et les équipements MSAN qui prendront la place des autocoms. Mme Rim Belhacine de Tunisie Telecom, a profité de l’occasion, pour faire remarquer la bande passante internationale a été augmentée de 12 à 15 Gb/s et que l’opérateur historique compte la porter à 20 Gb/s prochainement.

Welid Naffati

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Phone






  • Envoyer