Tunisie : L’alternative du Tsunami

La vague de la musique alternative atteint la Tunisie. Sera-t-elle aussi forte qu’un tsunami ? «Oui !» répondent les organisateurs de «Tsunami», un concert de musique alternative qui se tiendra ce soir à Sousse.

«La démarche consiste à faire découvrir, à Sousse la culture alternative et les nouvelles recherches musicales concentrées sur la capitale.» explique Linda Meganem, initiatrice du projet de ce concert et étudiante à l’Institut Supérieur des Beaux Arts de Sousse. C’et d’ailleurs dans ce même institut qu’aura lieu le concert, ce vendredi 29 mai 2009 à partir de 18h. Avec ses 6 participants, Tsunami est un essai de décentralisation d’un regard différent sur la musique. Une nouvelle dynamique trop souvent limitée au grand Tunis. Une exportation «sahélienne» d’un courant présentant une alternative par rapport à la musique véhiculée dans les circuits industriels et médiatiques conventionnels.

Le concert accueillera les groupes Jazzoil, Easytune et Rêkktvm. Des artistes solistes y seront aussi présents avec la participation de Nour Harkati, Aly Mrabet et VJ Boom-J. Organisé conjointement par l’ISBAT et l’Association Radhedh Méditerranéen pour les arts, le choix de cet institut comme lieu du concert «vise à informer les étudiants de Beaux Arts des recherches dans leur domaine ayant lieu sur le territoire nationale», selon Linda.


Electro et VJing

Issu de la contraction des mots anglais « Video » et « Jockey » et inspiré du terme DJ, le terme vidéo-jockey désigne la ou les personnes qui sont à l’origine d’une animation visuelle projetée sans plus d’indication sur les techniques utilisées ou les choix graphiques effectués. VJ Boom-J fera découvrir cette discipline artistique au public de Sousse lors de ce concert. L’essor du vjing est fortement lié à l’émergence et au succès de la scène techno qui a créé de nouveaux espaces festifs valorisant autant l’esthétique que l’acoustique. VJ Boom-J a choisi plutôt la drum’n’bass comme genre musical à associer à son animation visuelle. Ce genre de musique électronique est caractérisé par ses breakbeats de batterie et ses lignes de basses lourdes à très basse fréquence. La mélodie est généralement minimale et sert généralement d’emphase aux percussions qui sont extrêmement répétitives. Aly Mrabet sera présent aussi pour une performance vidéo associé à un mix électro. Quant au duo de Rêkktvm , Lahab & Yagoth, ils présenteront, pour l’occasion un mix d’electro intitulé «a Mental Masturbation».

Rock, jazz et autres…

«Je cherche à provoquer un éveil sensoriel..» affirme Linda, porteuse de l’idée du concert. Pour réussir à provoquer cet «éveil sensoriel», le concert devait se montrer plus ouvert à d’autres genres musicaux. C’est pour ça qu’il accueillera Jazz Oil, groupe de jazz fusion ainsi qu’Easy Tune , formation alternant reprises des Radiohead et des légendaires Pink Floyd tantôt en version rock original tantôt réarrangés en version dub. Issu du reggae, le dub est un genre musical caractérisé par la mise en avant du couple rythmique basse/batterie et l’utilisation massive d’effets appliqués aux autres instruments ou générés par des machines. Quant à Nour Harkati , il fera part au public, lors d’une session acoustique, d’une voix sublime baignant dans l’univers du soul et du R’n’B. Laissez-vous emporter par la vague.

Thameur Mekki

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu






  • Envoyer