Tunisie : Fausses rumeurs sur Facebook

La source de la rumeur sur le « kidnapping d’enfants » qui avait pris de considérables proportions a été trouvée. Selon le quotidien « Le Temps » , c’est une professeur universitaire de français qui a utilisé Facebook pour diffuser ce texte : « enlèvement de 5 enfants dans un jardin d’enfants à la cité olympique par des gens cagoulés dans une voiture noire et ces gens font partie d’une bande internationale spécialisée dans le trafic d’organes». Le journal fait état des premiers éléments de l’enquête. L’inculpée « aurait retransmis le message telle qu’elle l’a reçue sur son facebook, et sans vérifier la véracité du contenu de ce message ignorant qu’une telle manipulation allait avoir d’aussi graves perturbations au sein des familles tunisiennes ».

A noter que les autorités ont démenti l’existence même de ces actes criminels. L’accusée passera devant le tribunal le 6 juin.

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Net






  • Envoyer