Comédie : L’anti-crise «Made in Tunisia»

La Tunisie est miraculeusement épargnée par la crise. Les Tunisiens s’amusent, et (se) dépensent sans compter. Les Américains veulent percer le mystère du Made in Tunisia… En kidnappant «un Battal».

«Si Gad El Maleh avait été en Tunisie, je l’aurai grillé… » a lancé Lotfi Abdelli lors d’une interview sur Mosaique fm, le lundi 16 février 2009. «C’est en réponse à cette poignée de Tunisiens pseudo francophones fascinés par les Français. Le genre à tenir un discours du style «si on avait Gad en Tunisie…» Eh ben, si Gad aurait été en Tunisie, il se serait vu attribuer un rôle de boniche dans un feuilleton» martèle Lotfi Abdelli.

Ça fait presque 5 mois qu’il a lancé son défi sur les ondes. Voilà qu’il sera au plus grand théâtre de Tunisie, samedi 13 juin 2009, pour présenter son one man show «Made in Tunisia». Produite par Ya Lil Prod, Mise en scène par Chedly Arfaoui, assisté à son tour par Moez Guediri, «Made in Tunisia» sera sur la scène du Théâtre Municipal de Tunis à partir de 20h30, pour y mettre une fièvre du samedi soir bien particulière. « Aujourd’hui ni Gad, ni autre en me fait peur. Il n’ ya que mon travail qui me ferait peur et je suis prêt à affronter le défi. » Affirme Lotfi, lors de la même émission.

«Made in Tunisia»

Très populaire sur le web, Lotfi Abdelli affiche une fan page de plus que 22 300 fans sur Facebook. C’est dire si Lotfi est apprécié par les internautes tunisiens. En attendant le jour J, notre Lotfi a testé la réaction du public en jouant quelques passages de son spectacle, en février dernier au théâtre municipal, lors du Fashion Week de Tunis et il a été très applaudi.

 

Pour son premier one man show, Lotfi Abdelli fait
défiler l’histoire de nos vies et de la sienne jusqu’à aujourd’hui et
proposera à son public un voyage à travers les différents personnages
qu’il interprète dans un univers que le synopsis annonce «hilarant».
«Fils de quartier populaire (7ouma 3arbi), dingue, j’ai fait du
tourisme, je maîtrise 5 langues, fils de l’Avenue (Habib Bourguiba,
avenue principale et cœur palpitant de la Capitale), j’ai dansé, j’ai
fait de la comédie, j’ai fait le fou, j’ai fait de l’animation et
aujourd’hui je partagerai tout ça avec le public» explique-t-il dans
l’émission mentionnée dessus. Dans un humour tordu, le synopsis de la
pièce annonce : « La crise économique a frappé le monde entier, tous les
pays ont été touchés sauf…la Tunisie.

 

La question que s’est posé Lotfi Abdelli dans son premier one man show est de savoir par quel curieux phénomène la Tunisie en ressort encore plus forte et par quels moyens les tunisiens arrivent à gagner leur vie, s’amuser, et dépenser autant d’argent. Les américains intrigués, décide de percer le mystère en kidnappant «un Battal». Interrogé sous la menace de ses ravisseurs, «le Battal» après les avoir fait tourner en rond, finit par avouer et raconte son histoire: «Made in Tunisia».» Une histoire décalé qui se montre proche d’un univers humoristique présent dans notre société et notre culture populaire mais rarement exploité par nos artistes. « Dans mon one man show, (…) j’ai un règlement de compte avec ma société, la société tunisienne que j’observe et qui m’observe » a témoigné Lotfi sur Mosaïque FM en février dernier.

Avec une pincée d’humour tordu et une touche d’autodérision, Lotfi Abdelli s’apprête à annoncer le renouveau du one man show tunisien avec un spectacle qui mixe la danse, la musique, le théâtre avec l’humour. Sur une scène humoristique tunisienne trop souvent ultra populiste, Lotfi innove pour nous permettre peut-être de zapper une bonne fois Lamine Nahdi et consorts.

Thameur Mekki

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu






  • Envoyer