Tunisien et «prophète» au Canada ?!

Un Tunisien usurpe l’identité d’un écrivain québécois et… invente une «nouvelle religion», dont il propose les textes fondateurs sur un site américain. Délire paranoïaque ou dérive numérique ?

Voici une affaire digne d’un roman policier. Le principal protagoniste n’est autre qu’un
jeune tunisien qui s’est retrouvé du jour au lendemain propulsé dans une affaire d’usurpation d’identité.
Il semblerait même que la plainte pourrait remonter jusqu’aux bureaux d’Interpol.


Au centre de l’histoire, lulu.com, une plateforme web d’édition qui propose notamment des livres en téléchargement dont le jeune Tunisien a fait un usage très particulier. Ainsi, notre jeune étudiant en droit d’à peine 25 ans, répondant au nom de Mohamed Anouar Ben Brahim, a publié, via le site d’autoédition américain lulu.com, des livres sur la langue québécoise… réinventée. Seulement le seul petit bémol, c’est que Anouar Ben Brahim a signé en utilisant le nom d’emprunt de Léandre Bergeron qui se trouve être un historien, dramaturge et scénariste…
québecois. Comme pour enfoncer le clou, le Tunisien a aussi signé sous son propre nom, le même livre en question, identique à tous les points de vue au premier exemplaire! M. Bergeron a porté plainte auprès de la gendarmerie royale du Canada

Et ce n’est pas tout, car notre écrivain, a subtilisé également le nom de l’auteur québécois pour signer un autre livre qui aborde à peu près le même thème, tout en utilisant en parallèle, le nom d’emprunt de William Vilsvik pour signer le même ouvrage.
Un embrouillamini rocambolesque pour des ouvrages traitant de thèmes aussi imaginaires qu’invraisemblables,
destiné peut-être à assurer un certain retentissement médiatique. De la pub gratuite en quelque sorte.

Nouvelle «religion»

Ainsi, d’après ses propres dires, le jeune homme aurait des origines serbes et chrétiennes,
et "propose" ainsi en ligne de nouvelles idéologies au nom abracadabrant comme le svobodnisme.
Il serait même l’inventeur d’une nouvelle religion (le vanshaftisme), une forme de « christianisme antitrinitaire»
dit-il.

Quoi qu’il en soit, il s’agit vraisemblablement d’un personnage extrêmement complexe. En lisant le contenu de chacune des œuvres, on pourrait se demander si on n’a pas affaire à une farce ou à une blague. Peut être que le pseudo-écrivain se serait inventé son propre petit monde… délire paranoïaque ?

On pourrait à la limite, blâmer la maison d’édition américaine Lulu.com qui a publié ces drôles d’ouvrages. Cette dernière ne semble pas apparemment se soucier de la pertinence des ouvrages publiés sur son site, Car étant donné qu’elle met en vente (par on ne sait quel moyen) des livres comme : Le Vanshaftisme, la littérature vanshafte où encore l’ethnie australienne (sorte de néo-vision concernant la répartition des ethnies de l’Australie). Pas de quoi accorder une quelconque crédibilité à l’ensemble du contenu que lulu.com propose aux internautes.

S.B.N

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu






  • Envoyer