Tunisie : Le bouchon du serveur des futurs ingénieurs

Le jour de l’annonce des résultats des concours nationaux d’entrée aux écoles d’ingénieurs. Le serveur du site a été hors service pour 30 min. Le problème a vite été résolu. Reste à faire accepter nos certificats par Firefox !

Jour J des résultats des concours nationaux d’entrée aux écoles d’ingénieurs. Pour connaitre leur classement, les étudiants des écoles préparatoires devaient accéder au site http://www.cningenieur.rnu.tn/ aujourd’hui à partir de 8h du matin. Seulement voilà, une vague déferlante de connexion entrante ont fait ralentir le serveur au point de le mettre hors service pour presque 30 min.


La mise hors service du serveur est typique aux attaques DDOS (Distributed denial-of-service) appelé aussi déni de service qui résulte en l’incapacité pour le serveur de répondre aux requêtes de ses clients. Toutefois ce DDOS n’est pas de source cybercriminelle mais elle est résultante d’un afflux extraordinaire des étudiants de préparatoire au même instant T. En somme, il s’agit d’un petit bouchon aussi virtuel que passager. Et après tout, on peut même se féliciter que les résultats de tels concours universitaires soient désormais disponibles en ligne, sur le Net.

Le problème Firefox

A la reprise normale du fonctionnement du site, les candidats utilisant le navigateur Firefox se sont heurtés à un deuxième problème : le certificat de sécurité. En effet, le navigateur au renard de feu ne reconnait pas la connexion établie comme étant sûre et la bloque comme étant une tentative d’usurpation d’identité.


Pour contourner ce problème, ils ont été obligés de basculer sur Internet Explorer ou forcer Firefox à accepter le certificat. Ce qui n’a fait qu’augmenter la frustration chez quelques-uns. «Le serveur du site s’est avéré pire que nos bus jaunes» ironisent quelques étudiants sur les forums. C’est que les Tunisiens sont devenus particulièrement exigeants… depuis que des bus d’autres couleurs circulent dans nos rues.

Quoi qu’il en soit, ce qui est arrivé au site http://www.cningenieur.rnu.tn/ ne peut être considéré comme une exception en soi. De nombreux serveurs sur le web mondial subissent ponctuellement ce genre de congestion, quand ils doivent faire face à un rush d’internautes particulièrement important. Toutefois, il est temps à l’ANCE (Agence Nationale de Certification Electronique) qu’elle songe à trouver une solution définitive pour le problème de ses certificats de sécurité pour les navigateurs Firefox. D’autant plus que plus de la moitié des internautes de Tunisie ont opté pour le panda roux quand il s’agit de surfer sur le web.

W.N

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Net






  • Envoyer