Tunisie- SIB: Premier souk hi-tech au Kram

Le salon le plus couru de l’informatique en Tunisie met le turbo. Objectif affiché : faire du SIB une vitrine high-tech pour le pays.

Comme on l’a déjà annoncé, le Salon de l’Informatique et de la Bureautique (SIB 2009) passera cette année au palais d’expositions du Kram. Etendu sur 10.000 m², le SIB 2009 visera d’abord les particuliers mais se dévouera aussi pour les professionnels (voir ce plan). Et pour cause, plus de 8.000 m² (Hall n°1) seront dédiés aux entreprises avec des expositions, des séminaires et des workshops sur les dernières solutions technologiques pour les PME. Le grand public, lui, sera gâté avec 5.000 m² qui lui ont été réservés (Hall n°3) pour accueillir le premier vrai souk high-tech de la Tunisie. Toutes les grandes enseignes de vente de matériel informatique et de solutions logicielles y seront avec leurs catalogues de promotions.

On nous annonce déjà que plus de 80% des stands ont été réservés, ce qui laisse présumer d’ores et déjà un succès pour cette 23ième édition du SIB qui s’est fixé l’objectif d’éviter les erreurs du passé. Mais si la nouvelle surface d’exposition va peut-être, résoudre les problèmes d’espace, encore faut-il quel’organisation soit à la hauteur (comme la prévention contre les coupures inopinées du courant électrique ou afficher un plan des stands et des marques à l’entrée du salon pour les visiteurs étrangers).

En effet et grâce au passage au Kram, la surface d’exposition a été multipliée par 2,5. De ce fait, on ne risque pas de tomber dans les désagréments des années précédentes, comme l’étroitesse des couloirs de circulation et les problèmes de stationnement et de circulation aux abords du salon. Le ministère des technologies de la communication supervise pour cette année l’organisation du SIB de Tunis. Objectif affiché : faire de notre SIB une vitrine high-tech de la Tunisie, voire même du Maghreb. Une chose est sûre : le salon le plus couru de l’informatique dans notre pays met le turbo.

Ce qui fait vraiment le succès d’un salon c’est le nombre de ses visiteurs. Or, le SIB de Tunis a la cote auprès des étudiants et les jeunes technophiles. Reste donc à espérer que les revendeurs fassent un effort pour que les prix soient plus abordables.

Welid Naffati

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu






  • Envoyer