Deux Tunisiens pour Debian

Deux jeunes Tunisiens participent officiellement au développement de Debian (Linux), le système d’exploitation libre. Quand la liberté devient accessible du bout des doigts…

Après Fedora et Ubuntu , la communauté tunisienne du logiciel libre s’enrichit de de deux nouvelles recrues et pas des moindres. Ainsi le groupe « Cullt », qui vise à promouvoir les Logiciels Libres en Tunisie, a répercuté une information des plus intéressantes :

Deux jeunes Tunisiens participent officiellement au développement du système d’exploitation libre, Debian (Linux). Une matière grise des plus prometteuse : En effet, Mohammed Adnène Trojette et Mehdi Dogguy, deux jeunes informaticiens passionnés du logiciel libre, ont déjà un long parcours derrière eux.

Le premier est diplômé de deux masters (un master de recherche informatique à l’université de Paris Sud et un master d’affaires publiques à l’institut d’études Politiques de Paris). Hormis son expérience, riche de 8 années passées auprès de PME et d’établissement étatiques français, Mohammed Adnène est même en passe de devenir énarque à l’école nationale d’administration.

Deux Tunisiens pour DebianQuant à Mehdi Dogguy, il a déjà décroché une thèse de Doctorat en informatique au laboratoire Preuves, programmes et système de l’université Paris Diderot. Correction de bugs, maintient de paquets, mises à jour, tel est la tâche de nos deux compères.

Debian, Kesako ?

Deux Tunisiens pour DebianRappelons que Debian GNU/Linux, est un système d’exploitation libre. Utilisant le noyau Linux et les utilitaires de base du système d’exploitation GNU .

Il est constitué de milliers de paquets, sortes de logiciels précompilés adoptant un format spécifique afin d’en faciliter l’installation sur différents ordinateurs. Qui plus est, ce système d’exploitation gratuits, dont les possibilités demeurent illimitées, a entre autre séduit Nokia. Le géant finlandais utilise de plus en plus, pour ses tablettes internet et ses smartphones tactiles, « Maemo », une version dérivée du système Debian.


Deux Tunisiens pour Debian

Pour plus de détails concernant la possibilité de devenir développeur sous Debian.

Autant dire que la communauté Linux se renforce un peu plus chaque jour, n’est ce pas après tout, tout à fait légitime de la part d’internautes qui revendiquent une transparence et une indépendance vis-à-vis des logiciels proposés sur le marché ? Quand la liberté devient accessible du bout des doigts…


S.B.N

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu






  • Envoyer