Tunisie : Les TICs repoussent les limites

Question TICs, les progrès accomplis sont remarquables. Mais les Tunisiens sont aussi ambitieux qu’exigeants. Ils attendent la 3G, la disponibilité du très haut débit, en usage dans les pays les plus avancés.

Une conférence de presse a été donnée le jeudi 1er octobre 2009, au Pôle technologique d’El Ghazela, par M. Hadj Gley, ministre des technologies de la communication, dans la foulée de l’ouverture du SIB 2009. Une action tous azimuts qui confirmera bel et bien les succès tunisiens en matière de promotion des technologies de l’information et de la communication. Succès du reste reconnus par le World Economic Forum de Davos, qui a classé la Tunisie au 4 ème rang mondial, avant des pays comme la France (21ème), le Maroc (42ème), l’Allemagne, l’Italie… Certes, il s’agit là d’abord d’une reconnaissance des efforts fournis en matière de promotion des TICs plus qu’un véritable reflet du niveau atteint par le secteur en Tunisie. Mais tout de même. Le bilan présenté par notre ministère dédié au TICs expose sans fioritures les progrès accomplis.

Au niveau de la téléphonie, on pensait le secteur déjà arrivé à saturation avec plus de 9,6 millions d’abonnés aux lignes fixes et mobiles en été 2008. Pourtant, les derniers chiffres d’août 2009 montrent clairement une évolution, puisqu’on a désormais atteint les 10,3 millions de lignes, soit une densité téléphonique de près de 99%.

Question ADSL, on compte 302 100 abonnés depuis août 2009, contre 167 000 l’année 2008, pour le même mois. Et encore. La capacité du réseau actuel étant de 430 000 ports ADSL, on pourra connecter aisément 128 000 Tunisiens supplémentaires. La marge de progression reste donc relativement importante, même en ne faisant usage que de l’infrastructure actuelle.

Et on saura que 91% des abonnés à l’ADSL bénéficient désormais d’une connexion au débit supérieur à 512 Kb/s. Cette même proportion était de l’ordre de 39,6% en 2008. Entretemps, les débits de l’ordre du 128 Kb/s et même 256 Kb/s ont disparu du paysage. Mieux : On compte aujourd’hui en Tunisie plus de 92 000 abonnés ADSL à des débits supérieurs à 1Mb/s . Le nombre des sites web, lui, est passé de 6323 en août 2008 à 8807 en 2009.

Mais c’est peut-être la progression du parc informatique en Tunisie qui est la plus remarquable dans cette série de chiffres démontrant, si besoin est, l’avancée de la Tunisie branchée. En effet, on comte désormais plus d’un million (plus précisément 1 110 000 unités) d’ordinateurs, contre 810 000 vers la fin de l’été dernier. Mais les Tunisiens sont aussi ambitieux qu’exigeants. Ils attendent par exemple la 3G, la disponibilité du très haut débit, en usage dans les pays les plus avancés. Mais le troisième opérateur tant attendu débarque. Et si la fibre optique a d’abord bénéficié aux zones industrielles, le tour des particuliers ne saurait trop tarder. Une chose est sûre : en Tunisie, le grand public, les entreprises, comme les autorités de tutelle sont conscientes de l’importance stratégique du secteur des TICs.


MBH

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu






  • Envoyer