Tunisie-ADSL : Pas vraiment le plus cher du Maghreb

Le haut débit en Tunisie revient-il plus cher que chez nos voisins algériens et marocains ? Petit comparatif avec pour repère le 1 Méga, désormais érigé en nouveau standard national.

Tunisie Telecom a annoncé une baisse générale de la redevance ADSL qui est devenue effective depuis le 1er octobre 2009. Si la majorité de nos internautes se réjouiront de cette (bonne) nouvelle, d’autres trouveront les rabais insuffisants. Pour ces derniers, la qualité du haut débit en Tunisie, et surtout les services qui l’accompagnent (pas de VoIP ni TV par ADSL), ne justifient guère les prix pratiqués. Reste alors à répondre à une question: le haut débit en Tunisie revient-il plus cher que chez nos voisins algériens et marocains ? Serions-nous vraiment plus mal lotis que nos frères de la région ?

En prenant comme repère le débit 1 Mbps, 24h/24 et sans limite de volume de téléchargement, les opérateurs télécoms historiques respectifs du Maroc et d’Algérie,
proposent ce débit aux alentours de 33 DT/mois. Plus précisément, Maroc Telecom facture ainsi ce service à 199 Dirhams, soit l’équivalent de 33,51 de nos dinars. Chez nos voisins de l’Ouest, Algérie Telecom propose le 1 Mbps pour 1850 Dinars algériens, c’est-à-dire 33,69 de nos dinars tunisiens. Ces prix sont du reste affichés sur les sites respectifs des opérateurs maghrébins à la date du 8/10/2009.

Mais si chez nos voisins Maghrébins, les opérateurs historiques ont aussi le statut de fournisseurs d’accès Internet, en Tunisie le cadre réglementaire interdit à Tunisie Telecom de commercialiser des offres
haut débit au grand public. Les abonnés doivent donc passer par l’un de nos chers FAIs.

De ce fait, on ajoutera le prix de la redevance télécom au tarif d’un abonnement mensuel chez l’un des 5 fournisseurs d’accès de la place. Ainsi, le palier 1 Mb/s qui coûte 20 DT/mois en régime Fixi, et en moyenne 15 DT/mois chez le FAI. L’internaute tunisien déboursera donc en tout, aux alentours de 35 DT/mois. On rappellera au passage que la majorité des FAIs tunisiens demandent désormais des payements annuels et non mensuels.

Au final, vue la différence de niveau de vie, et pour à peine 1,5 dinar de plus par mois, l’ADSL en Tunisie n’est pas vraiment le plus cher du Maghreb. Le Tunisien n’est donc pas plus mal servi que ses voisins. Et c’est toujours ça de pris !

Welid Naffati

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Operateurs






  • Envoyer