Tunisie : Hommage à une résistante de la culture émergente

Autour d’une guitare, d’un verre et d’un documentaire, les amis d’Asma Fenni se réuniront, samedi 24 octobre, à El Teatro pour rendre hommage à la regrettée militante de la culture émergente.

Un hommage sera rendu à Asma Fenni, ce soir, à partir de 17h à El Teatro, à Tunis. Ses amis et sa famille se réuniront pour raviver la mémoire de l’infatigable militante de la culture alternative, et présidente défunte de la Fédération Tunisienne des Clubs de Cinéma (FTCC). Elle nous a quittés le 18 juin, mais les amateurs de musiques émergentes et de cinéma engagé n’oublieront pas de si tôt cette figure incontournable de la résistance culturelle en Tunisie. Des manifestations telles que «Le Cinéma de la Paix», «Courants alternatifs et Cultures émergentes» étaient de son initiative. C’est sous le signe de l’engagement sans concessions qu’a été marqué son parcours au Ciné Club Djibril Diop Mambetty.

Kusturica, Tornatore, Ken Loach, tant de cycles de films de ces réalisateurs et tant de rêves qu’elle a partagés avec les cinéphiles dans la salle d’El Teatro. Elle contribuait, en animant et allumant les débats ou en présentant ces œuvres de cinéma à maintenir la flamme des cinéphiles. Au programme de son hommage, des textes déclamés par ses camarades et proches ainsi qu’un documentaire (de 13 minutes) réalisé par un groupe de ses amis. Le documentaire comporte des extraits de ses discours lors des manifestations ainsi que des témoignages de son entourage. Asma Fenni a veillé sur l’ouverture de plusieurs ciné-clubs et a fait de la FTCC une sorte de plateforme réunissant une petite société d’activistes culturels mobilisés pour l’art.

Avec Asma, on avait l’habitude d’assister à des concerts après les projections de films, au Ciné Club Djibril Diop Mambetty. Et cette soirée-hommage ne fera pas exception à la règle qu’elle a instaurée de son vivant. Elle débutera ainsi par la musique et finira par la musique. Un groupe montera pour la première fois sur scène, ce soir, à El Teatro. Yasser Jeradi calligraphe et chanteur du groupe «Dima Dima» vient de lui dédier un morceau qui circule actuellement sur Facebook. En un clin d’œil à cette femme, dans la continuité d’une tradition installée. Pour valoriser l’importance d’une dynamique secouant la culture émergente.

Sous l’œil bienveillant d’Asma Fenni, Gultrah Sound System, Klandestina, Amel Mathlouthi, Dima Dima performaient tous sur la scène d’El Teatro. Un lieu devenu peu à peu le passage obligé pour les invités du ciné-club et de la majorité des manifs de la FTCC. Des initiatives telles que «Music & Peace Movement» étaient soutenues par Asma. Grâce notamment au mental de cette femme anticapitaliste et internationaliste, les artistes underground longtemps confinés dans les coins de rues, les cafés-bars de la capitale ont trouvé place sur scène. Ce soir, à El Teatro, planera l’esprit d’Asma Fenni.

Thameur Mekki

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu






  • Envoyer