Tunisie : Les Aigles de Carthage déplumés sur le net

Après la défaite du samedi contre le Mozambique, les internautes tunisiens retirent le surnom «les Aigles de Carthage» aux joueurs de l’équipe nationale. Les voici sous les traits des… «Poules de Carthage». Carton rouge !

«L’Equipe Nationale sponsor officiel du diabète en Tunisie» ironisent des milliers de facebookers après la défaite de la Tunisie, samedi 14 novembre, lors du match l’opposant au Mozambique. Menée un but à zéro à Maputo, la sélection officielle tunisienne s’est retrouvée privée de participer à la Coupe du Monde de la FIFA prévue en Afrique du Sud en 2010. Tenue pour le compte de la 6ème et dernière journée des éliminatoires de la CAN et de la Coupe du monde 2010, ce match s’est accaparé la une des journaux tunisiens et l’intérêt suprême des rues du pays le plus au nord d’Afrique. Autant d’engouement qui s’est transformé en une grande déception après l’élimination de l’équipe de foot de Tunisie. D’ailleurs, les échos de cette déception ne se sont pas contentés de résonner dans la presse écrite, les radios et les télés. Sur le web, les internautes tunisiens, facebookers et bloggeurs confondus, expriment leur déception avec un ton aussi ironique que critique.

«Les Poules de Carthage»

«La Caisse Nationale d’Assurance Maladie informe que tous les frais de soin des maladies causées par le match-scandale d’hier – tel que le diabète, la tension artérielle, les glaires, l’ulcère, l’asthme (…) – peuvent être remboursés à partir de lundi sur tout le Territoire de la République». C’est ce qu’on peut lire, le lendemain du match, sur facebook, sur la page «L’Equipe Nationale sponsor officiel du diabète en Tunisie». Sur le réseau social, certains supporters des «Aigles de Carthage» revisitent ce surnom et font dans la dérision. «Les poules de Carthage», est devenu un terme récurrent pour désigner l’équipe nationale tunisienne. La créativité atteint son comble avec certaines vidéos massivement partagées. Pour enfoncer le clou, ils dédient le morceau «Techno Chicken» et son clip vidéo aux joueurs de l’équipe nationale tunisienne. Certains s’investissent dans des montages de photos des joueurs de la sélection nationale avec la chanson «Diki Diki» comme bande sonore. Le sarcasme atteint des sommets quand certains proposent même la vitamine «errr» conseillée par un vieux paysan tunisien dans une vidéo.

Bon débarras pour les bloggeurs !

Sur la blogosphère, les réactions se veulent plus évocatrices. De sa part, Sahara Club est content suite à cette défaite. Pour cause, le bloggeur avance, premièrement, qu’il ne sera pas embarrassé devant le monde entier par le rendement de l’équipe. Deuxièmement, il pourra prendre du plaisir à suivre la coupe du monde sans la colère causée par la bêtise de la sélection nationale. Troisièmement, il n’y aura pas, à son avis, de matraquage médiatique et de discours relevant de l’«intérêt envers les jeunes» et des expressions telles que «la Tunisie, terre des jeunes». Pour lui, c’est aussi une occasion pour diminuer les dépenses réservées au foot et investir pour remédier à la «pauvreté matérielle et culturelle des jeunes tunisiens». Quant à Zizirider, il considère que c’est «une bonne nouvelle» vu qu’il ne verra pas l’argent du contribuable investi dans le voyage de l’équipe de foot de Tunisie en Afrique du Sud pour la Coupe du Monde. A noter qu’on rapporte, avec une certaine distance, ces opinions exprimées dans un langage très explicite. Toutefois, d’autres bloggeurs tels que le caricaturiste  Seif Eddine Nechi font recours à l’image plutôt qu’au verbe.

Une alternative made in Tunisia

Au-delà des réactions d’humeur, certains internautes tunisiens, notamment sur facebook, ont déjà analysé la situation et ils ont en tiré des conclusions. «Pour que Umberto Coelho quitte l’équipe nationale de Tunisie» est l’un des groupes appelant à limoger l’entraîneur portugais de la sélection nationale. D’autres groupes proposent des alternatives. Dans cette lignée, l’entraîneur Faouzi Benzarti est vivement demandé par certains facebookers. «Après Roger Lemerre et Coelho nous, Tunisiens supporters de l’équipe nationale, demandons un Tunisien à la tête du staff technique des Aigles de Carthage comme Saadane pour l’Algérie et Chahata pour l’Egypte» affiche la présentation du groupe «Pour que Faouzi El Benzarti soit le coach de l’équipe nationale de Tunisie». D’ailleurs, les partisans de cette idée ne manquent pas. Les créateurs d’un autre groupe, proposant Faouzi Benzarti ou Youssef Zouaoui, vont jusqu’à qualifier les entraîneurs étrangers de «bandes de légionnaires qui ne jouent que pour l’argent».

Alors que la télé prête la parole aux experts, le net s’avère l’espace médiatique populaire par excellence en Tunisie. Blogguers et facebookers se libère de la langue du bois et s’expriment à leur façon sans la tutelle des spécialistes autoproclamés mais imposés dans les talk show télévisés.

Thameur Mekki

Lire sur le même sujet :

Algérie-Egypte : Trafic d’opium médiatique
Tunisie: Hackers et supporters contre Pharaon
Football : Hooligans sur le Net
Tunisie-Kenya : La pub a tué le match

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu






  • Envoyer