Tunisie : Dark Tranquility explose son Reservoir

C’est confirmé. Dark Tranquility donnera un concert samedi 12 décembre à la Coupole d’El Menzah. «Carthagods», groupe de rock metal tunisien, se produira en première partie. Keep it metal !

La journée du 12 décembre à la couple d’El Menzah sera une date inoubliable pour les passionnées de Rock Metal en Tunisie. Dark Tranquility, l’incontournable groupe de metal suédois, se produira à Tunis. La page myspace officielle du groupe pilier du metal death mélodique ainsi que leur site officiel affiche déjà la date. «C’est une opportunité de pouvoir organiser un concert avec Dark Tranquility. C’est un groupe très populaire chez les fans de metal tunisiens. Le fait que plusieurs groupes locaux interprètent leurs morceaux dans les concerts en est la preuve» relève Nadia Jelliti de NJ Events, société organisatrice de l’événement. «On a eu la possibilité d’avoir d’autres groupes de renom. Le choix de Dark Tranquility a été fait en fonction de leur disponibilité. On a pu décrocher une date dans une tournée assez chargée. Ainsi ils feront une escale à Tunis entre une date en Europe et une autre en Asie» ajoute-t-elle.

Réservoir de l’underground

Entre deux concerts dont un est prévu à Istanbul et un autre à Moscou, Dark Tanquility seront, à Tunis, pour leur premier concert jamais donné en Afrique. «Reservoir Rock’s» ainsi s’intitule l’événement. Il semble que les organisateurs se soient inspirés de l’œuvre de Quentin Tarantino. Et ils font un clin d’œil au film indépendant américain, désormais culte, «Reservoir Dogs». «L’ambiance du film est relative au mental underground. En plus, la majorité des metalleux éprouvent une certaine affection pour «Reservoir Dogs». On trouve la connotation du terme «reservoir» intéressante dans le sens où un réservoir cache certainement quelques choses…des richesses. Nous, on expose les richesses de notre réservoir de l’underground» explique la gérante de NJ Events.

«Carthagods» sortis de l’ombre

Pour l’occasion, c’est le réservoir la scène underground de Tunisie, qui sera mis à contribution. Dans cette lignée, «Carthagods», un groupe de metal tunisien, est programmé en première partie du concert. «Jouer avec Dark Tranquility est une grande chance pour nous. Les conditions assurées pour le concert, selon ses promoteurs, sont excellentes. C’est toujours plaisant de se produire avec un bon back line, rarement disponible pour nous, et bien loin de la sonorisation défaillante» nous confie Tarak
Ben Sassi alias Artak, guitariste de Carthagods. «Par solidarité avec notre groupe, Dark

Tranquility ont publié le lien de notre page myspace sur leur site officiel. Aussitôt, le nombre des visiteurs de notre page a quadruplé» ajoute Artak. Interrogée sur le choix de «Carthagods», Nadia Jelliti, membre du comité de l’organisation du concert, a répondu : «Parce qu’ils le valent bien ! (rire)». Et elle poursuit : «Ils ont donné une belle performance, en première partie, du concert du groupe de metal symphonique néerlandais Epica, à la Coupole d’El Menzah en 2006. D’ailleurs, ce choix coïncide avec leur clip récemment tourné et circulant actuellement sur le web, notamment sur facebook».

Organisé au profit de la Fédération Nationale de l’Haltérophilie, la démarche des organisateurs semble, pour le moins, inhabituelle. NJ Events et ses partenaires ont une approche assez exceptionnelle : « la fédération de l’haltérophilie cherche à promouvoir ce sport chez les jeunes. Etant peu connu au même titre que la scène metal en Tunisie, la fédération vise à avoir une certaine notoriété auprès des jeunes à travers ce concert» précise notre interlocutrice.

La musique underground et en particulier celle de la scène metal étend son influence en Tunisie. Voici que le sport, activité ultra médiatisé sous nos cieux, cherche à se faire connaître à travers le metal. Et voilà que le rock veut doper nos athlètes musclés. De quoi insuffler un sang nouveau à une scène underground longtemps confinée dans l’obscurité.

Thameur Mekki

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu






  • Envoyer