iPhone vs Android, qui l’emportera en Tunisie ?

Le marché tunisien du net mobile est plutôt atypique. Ce sont les téléphones Nokia équipés du système d’exploitation Symbian OS qui se taillent la part de lion en Tunisie. Au niveau mondial, l’iPhone cartonne, mais gare à l’Android.

Pour garantir la fidélité de leurs clients surtout professionnels, les deux opérateurs de téléphonie mobile tunisiens proposent régulièrement des packs spécialement conçus pour eux. Ils contiennent des SmartPhones avec une ligne pré activée avec des services supplémentaires en promotion. On pourra citer à titre d’exemple la dernière promotion de Tunisiana sur le Nokia E63 ou encore le BlackBerry chez Tunisie Telecom.

Le but étant d’encourager les clients à consommer des services à valeur ajoutée comme l’Internet sur mobile et le Push mail. On rencontre sur internet de plus en plus d’appareils mobiles connectés depuis la Tunisie sur le web.

D’après Statcounter, ce sont les téléphones Nokia équipés du système d’exploitation Symbian OS qui se taillent la part de lion en Tunisie. Ces appareils détiennent ainsi 57% de part de marché pour le mois de novembre 2009 sur le net dans notre pays. En deuxième position c’est un téléphone pas encore commercialisé en Tunisie qui s’installe confortablement à la deuxième place avec ses 32%: l’iPhone. Le profil du marché tunisien du net mobile paraît donc atypique.

Devra-t-on s’attendre à ce que le téléphone d’Apple dépasse le grand Nokia en Tunisie avec le lancement commercial d’Orange ? Possible à en croire la tendance mondiale.

La dominance mondiale de l’iPhone

D’après le rapport publié par la société américaine admob en octobre dernier, 50% des téléphones connectés à Internet sont des iPhones. Ils sont suivis par les Symbian OS (Nokia) qui se contentent de seulement de 25% de part de marché.

Les téléphones munis d’Android, le système d’exploitation de Google, créent la surprise. Bien qu’ils aient été lancés il ya déjà une année, les Androids envahissent le marché mobile pour s’approprier la troisième place de ce classement avec 11%. En quatrième position, on trouve les téléphones BlackBerry (RIM OS) qui affichent un bon 7% de part de marché.

En se référant au rapport du mois de septembre 2009, Nokia est sérieusement menacée par la montée en puissant d’Android et de l’iPhone. La firme finlandaise affichait en effet 29% de part de marché contre 48% pour les téléphones d’Apple et 10% pour les téléphones de Google. Soit une perte de 4% en un mois.

Le système d’exploitation de Microsoft pour les mobiles, Windows Mobile, ne s’en sort pas indemne non plus. Il dégringole de 5% (mois de septembre 2009) à 3% en octobre 2009.

A la lumière de ce rapport, faudrait-il donc s’attendre à un changement de situation en faveur des téléphones de Google ?

D’après une étude révélée par l’agence Gartner, les terminaux sous Android seront les 2émes Smartphones les plus vendus d’ici 3 ans. Les spécialistes s’attendent déjà à ce que ce téléphone cumule une augmentation de 900% dans ses taux de vente par rapport à 2008.

Android ou la puissance de l’Opensource

Android est un OS basé sur linux. Son statut de programme Opensource fait que tout le monde peut participer à son développement et à sa customisation. En 2008, Google a fait appel à la communauté du libre dans le monde pour développer des applications à intégrer dans l’Android. Une sélection de 50 programmes, dont la plupart faisaient appel à des services de géo-localisation et de réseaux sociaux, ont été retenus dans le cadre de ce concours. Tous les participants se sont vus alors remettre la somme de 25.000 dollars par projet afin de poursuivre le développement. Une enveloppe de 375.000 a été consacrée pour soutenir les 20 meilleurs (source wikipedia).

C’est cette flexibilité et l’esprit communautaire qui font le vrai succès de l’Android. Un contrepoids à la rigidité des systèmes propriétaires comme Windows Mobile (Microsoft) et Symbian OS (Nokia).

La firme finlandaise l’a bien compris et a fini par réagir. En plus des concours pour les développeurs d’applications Nokia Ovi Store (comme le Nokia Innovators Bil3arabi), ce constructeur de téléphones a mis récemment sur le marché un téléphone équipé de… linux : le N900. Une première chez Nokia qui jusqu’à présent utilisait exclusivement son propre OS, Symbian.

Sur cette même lancée Nokia a procédé à l’ouverture du code source de Symbian en octobre 2009. Il devient ainsi un logiciel libre. Tout le monde pourra donc le modifier à sa guise. Une stratégie qui vise à barrer la route à l’Android et à mieux concurrencer l’iPhone.

A l’heure actuelle, aucun des trois opérateurs tunisien n’affiche clairement son intention de faire entrer l’Android en Tunisie. Or, si les prédictions de son succès se vérifient, le phénomène iPhone sera vite dépassé par la déferlante du téléphone de Google. De ce fait, le premier opérateur télécom à introduire ce type d’appareils dans notre pays s’assurera une place confortable sur le marché des mobiles au courant des prochaines années. Et après tout, la Tunisie ne peut se tenir durablement à l’écart des tendances technologiques mondiales.


Welid Naffati

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Phone






  • Envoyer