Youtube : la clé du succès de Firefox en Tunisie ?

Les utilisateurs de Firefox ont pu accéder à Youtube pour une bonne période. On ne s’étonnera donc pas que Firefox ait obtenu la première place des navigateurs les plus utilisés en Tunisie dès mai 2009.

«La nécessité est mère de l’invention». Voici un adage qui ne sera certainement pas démenti par nos internautes. Pour pallier quelques absences sans doute passagères, quelques petits malins ont réussi à dénicher des IP non encore exploités et qui pointent sur le serveur de Youtube. Petit hic, il faut saisir ces IP dans la barre d’adresse du navigateur. C’est alors que des développeurs web ont créé des Scripts pour Firefox sous forme de modules complémentaires à greffer au navigateur. Deuxième hic, le lecteur flash original de Youtube ne peut se charger, ces add-ons ont alors intégré un lecteur flash alternatif qui a pour mission de «pomper» le flux audio/video de l’IP miroir.

Grâce à ces Add-ons, les utilisateurs de Firefox ont pu donc continuer à accéder à youtube sans passerelles mandataires (proxy) pour une bonne période. On ne s’étonnera donc pas que Firefox ait obtenu la première place des navigateurs les plus utilisés en Tunisie depuis mai 2009 (lire notre article).

Après plusieurs semaines de «plaisir», cette méthode subterfuge d’accès à Youtube n’était plus fonctionnelle. Mais cette fois-ci, ce n’est pas Ammar qui est à blâmer.

C’est plutôt Google (qui détient la plateforme Youtube) qui en est la cause. La firme de Mountain View a opéré une mise à jour du serveur de Youtube. Pour des raisons de droit d’auteur, le géant américain a fermé l’accès aux logiciels aspirateurs des vidéos de sa plateforme vidéo. Du coup, ces add-ons n’étaient plus fonctionnels. Une sorte de dommage collatéral subi par les internautes tunisiens au nom du respect des droits d’auteur.

Entre temps, les Tunisiens se sont rabattus sur le réseau Facebook pour assouvir leur manque de vidéo streaming. On y découvre sans grande surprise que le flux d’actualité des tunisiens de ce réseau est majoritairement composé de vidéos partagées ou uploadées par les utilisateurs. Des vidéos qui sont parfois, disons pas très correctes. Pourtant, Facebook est toujours fonctionnel et son audience tunisienne continue de grimper pour atteindre chaque jour de nouveaux sommets.

Welid Naffati

lire également :

Firefox : Le cas atypique de la Tunisie

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Net






  • Envoyer