Tunisie: Pas de friture hors normes chez Tunisiana

Grésillement, microcoupures, fritures, réseau occupé… Le réseau a même été coupé à Sfax. Des abonnés de Tunisiana se plaignent. La direction technique rétorque : «Les indicateurs du réseau de Tunisiana sont dans les normes ».

Depuis quelques mois, les abonnés de l’opérateur privé mobile Tunisiana rencontrent de plus en plus de difficultés à avoir une conversation téléphonique correcte : grésillement, microcoupures, fritures, réseau occupé et la liste est longue. Il arrive même parfois qu’en appelant un numéro du répertoire du téléphone, ça sonne chez une autre personne. Ces désagréments persistent depuis la fin de 2009 et s’accentuent pendant le weekend.

Les abonnés de l’opérateur ont eu beau multiplier les réclamations auprès de la hotline de Tunisiana, mais la situation ne semble guère s’améliorer. Selon certains, elle aurait même tendance à empirer du côté de quelques régions du Grand Tunis. Est-ce vraiment un souci de réseau, ou est-ce notre téléphone qui fait des siennes ? On se perd en conjectures pour trouver la source du problème. La bonne réputation qu’a réussi à cultiver Tunisiana depuis sa création a poussé quelques abonnés à décharger la responsabilité de leur opérateur préféré au point de soupçonner leur propre téléphone mobile.

Mais les choses se corsent, sur quelques régions de la Tunisie, le réseau de Tunisiana disparait comme par enchantement sur les téléphones. C’était le cas à Sfax, le samedi 20 février 2010 dernier. Une interruption de service qui a duré plusieurs heures.

M. Hatem Mestiri, directeur du département technique de Tunisiana nous a expliqué ce qui s’est passé à Sfax : «c’est dû à un équipement qui est tombé en panne. Nos équipes se sont mobilisées et au bout de deux heures trente –ce qui est un délai exceptionnel- nous avons réussi à remettre le service en état de marche».

Concernant les perturbations du réseau, M. Mestiri a exprimé son étonnement : «Les indicateurs du réseau de Tunisiana sont dans les normes. Le taux de coupure est inférieur à 1% tout comme le taux de congestion qui, lui, est également inférieur à 1 %. Concernant le taux d’appels réussi, il est de l’ordre de 98%. Sur toute l’année 2009, ces indicateurs ont été maintenus malgré une forte croissance du trafic véhiculé. Ce dernier a en effet augmenté de 35% en 2009 par rapport à 2008. Bien entendu, il peut y avoir quelques perturbations qui sont limitées géographiquement. Comme c’est le cas d’une zone au Cap Bon où, à cause des intempéries, un de nos pylônes a été arraché par le vent. Quoi qu’il en soit, notre réseau résiste mieux aujourd’hui à ce type d’incidents techniques. Si nous avons une coupure d’une fibre optique de liaison par exemple, le trafic est instantanément redirigé sur d’autres chemins de secours afin de maintenir la disponibilité du service».

Welid Naffati

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Operateurs






  • Envoyer