Tunisie : Molecule, mutation sonore illimitée !

«Le Dub est un univers sonore, une sorte d’approche plutôt qu’une musique à part entière» explique Molecule. Figure montante de la scène electro française, sa musique a été bien accueilli par le public présent lors d’«Echos Electriks #2». Coming soon, un nouvel album…

A l’Acropolium de Carthage, sur la haute colline de Byrsa, s’est tenu le concert «Echos Electriks #2», dans le cadre du projet E-FEST, avec à l’affiche, Dark Project Ensemble, Dj Chloé et Molecule. Parmi ces performances, le passage le plus chaleureusement accueilli par le public était celui de Molecule . Combo montant de la scène Dub française, Molecule a enflammé une ambiance plutôt froide lors de la performance de Dark Project Ensemble, collectif électro-acoustique italien.

Quand Molecule rencontre Leeroy…

«Déjà, l’endroit était assez exceptionnel. On s’attendait à un public qui découvre ce genre de musique et on a pris en pleine figure cette réaction et cette chaleur que les gens ont envoyée. C’est un vrai plaisir de voir les gens motivés, complètement dedans avec cette soif de musique» déclare Molecule. Mais la surprise d’«Echos Electriks #2», tenue samedi 13 mars, reste la venue d’une guest star méconnue par la majorité écrasante du public présent à l’Acropolium de Carthage. Il s’agit de Leeroy connu aussi sous le nom de Leeroy Kesiah, ex-membre de l’incontournable groupe de rap français «Saïan Supa Crew». «Je suis agréablement surpris ! Il y avait plein de monde dans un lieu improbable. Les gens étaient à fond. Ils ont chanté et dansé…Ils criaient. Très très bon public !» déclare Leeroy.

Avec son flow atypique et une présence dynamique sur scène, Leeroy a alterné entre rap et chant roots lors du concert «Echos Electriks #2». Le public était réactif au point même de se mettre à chantonner Seven Nations Army. «C’était drôle, improbable aussi. Ça fait «chant du supporter». Tout était improbable. Thierry (l’ingénieur du son) a adoré» dixit Leeroy en riant. S’agit-il d’une nouvelle expérience du rappeur avec l’electro ? Pas vraiment. Leeroy explique : «Oui et non. Par le biais du hip hop, on a beaucoup d’occasions de se mélanger. J’ai fait beaucoup de trucs avec pleins de styles différents depuis le début. Donc, on va dire que c’est usuel. Là, c’est avec le dub, précédemment c’était avec Dj Zebra, un autre style. Avant c’était dans d’autres styles avec des groupes de hip hop, des groupes de rock».

Besides, du beat sans limites !

Actuellement en tournée avec Molecule, Leeroy est avant tout un MC. Difficile pour un maître de cérémonie de rester loin de la scène. Et la collaboration entre le rappeur/chanteur et Molecule ne se limite pas aux concerts. «Sur le prochain album de Molecule, j’ai travaillé sur deux morceaux dont un featuring avec Féfé (ex-membre de Saïan Supa Crew) et l’autre un remix d’un morceau que j’avais sur mon album solo» nous confie Leeroy. «Besides», ainsi est intitulé le prochain album de Molecule, prévu pour le mois d’avril. Son créateur nous en parle : «Le prochain album sort en avril. L’idée de cet album est de se rapprocher un peu plus de cette énergie qu’on dégage sur scène. Jusqu’à présent, Molecule, c’est quelque chose d’assez rond, assez doux. Mais là, il y a une transition qui s’amorce avec quelque chose de plus direct». Et il alterne : «C’est un album qui rassemble plein de travaux que j’ai fait autour de notre dernier album, «climax». Il y aura des morceaux avec Zig Zag bien évidemment, Martina Tobley Bird, Féfé, Flox et Leeroy aussi».

Sur «Besides», voix de rappeurs et de reggaemen lancent la musique Dub de Molecule sur la voie du succès. «Le Dub est un univers sonore, une sorte d’approche plutôt qu’une musique à part entière» dixit Molecule. Après «Climax», voici que ce groupe signe un album témoignant de l’éclectisme de son background et de l’efficacité de son approche du Dub.

Thameur Mekki

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu




Lire


  • Envoyer