Tunisie-Sousse: Le SIB 2010 entre Girly design et hi-tech

La 12ième édition du Salon de l’Informatique, communication et de la Bureautique (SIB) s’est ouverte du 16 au 20 mars 2010. Les visiteurs étaient nombreux et même les touristes ont été au rendez-vous. La mode «girly» hi-tech bat son plein à Sousse.

Le changement de nom de la foire pour le Salon de l’Informatique, communication et de la Bureautique, SIB 2010 (anciennement nommée CIBLE), est une façon de marquer la rupture avec le passé. Cette édition du SIB était effectivement centrée sur la satisfaction des visiteurs et des exposants. Pour ces derniers, la direction du salon a fait beaucoup d’effort pour attirer le maximum de sociétés. Surtout après la polémique qui a éclatée l’année dernière à cause des prix du m² jugés exorbitants par les participants. De nombreuses entreprises ont en effet boycotté l’évènement l’année dernière. D’autres distributeurs informatiques du sahel se sont même ralliés contre le salon en lançant une mini foire informatique dans un centre commercial de Sousse à la même période. Résultat : un fiasco total des deux cotés.

Pour cette année donc, le SIB 2010 de Sousse (ex-CIBLE) a rectifié le tir en ramenant le prix du stand à la grille tarifaire pratiquée en 2008. De plus, une campagne publicitaire de grande envergure a été menée au profit du SIB 2010 de Sousse (ex-CIBLE). Résultat : 65 exposants au total (contre 50 l’année dernière) et les habitants de la ville de Sousse se sont rués sur le salon dès le premier jour. Mieux encore, le SIB 2010 de Sousse a vu un bon nombre de visiteurs d’autres villes de la Tunisie (Tunis et Sfax par exemple). Ils sont venus spécialement à l’occasion des vacances du printemps.

Même les touristes ont été au rendez-vous. Et peu importe qu’ils/elles soient sexagénaires, le SIB est toujours une bonne occasion pour offrir des cadeaux hi-tech à leurs jeunes compagnons. Après tout, la hi-tech n’est pas uniquement destinée aux geeks et aux fanatiques du PC. Elle attire désormais aussi nos beznessa. Certains exposants ont du reste vite saisi le message.

La mode «Girly» hi-tech

Inutile donc de s’encombrer de trop d’appareils sérieux sur les étalages. La mode est aux gadgets vivement colorés. Côté design, les douces formes arrondies et féminines sont au goût du jour. Microscasque rose bonbon, bleu ciel ou vert pistache, des hauts parleurs sphériques, des clefs USB en forme de pièce de monnaie, des unités centrales transparentes avec système de refroidissement à l’eau en jaune fluo, des minis haut parleurs en rose ou encore des souris multicolores, etc. les clients peuvent allier performance informatique à l’esthétique.

Les prix

Les prix du SIB de Sousse s’alignent généralement sur ceux de Tunis. Les clés USB vont de 9 dinars jusqu’à 12,5 pour des capacités variables. Les webcams vont de 11 dinars à plus de 35 dinars surtout pour celles équipées de micro et haut parleurs intégrés. Les adaptateurs USB sans fil sont proposés aux alentours de 35 dinars, les lecteurs de carte USB sont disponibles pour 12 dinars et les adaptateurs USB/Câble parallèle pour une trentaine de dinars.

Du côté des ordinateurs, on notera la présence d’un bon nombre de références de PC «tout-en-un». Lenovo, Acer ou encore HP avec un PC dont l’écran fait aussi office d’unité centrale. Ils sont mis en vente à des prix qui avoisinent les 2000 dinars.

Il faudra noter toutefois que les prix affichés par les revendeurs sont tout le temps modifiés. Concurrence oblige, chaque stand essaye de rétorquer à la promo du voisin par des baisses de prix successives.

Welid Naffati

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Medias






  • Envoyer