Tunisie : Dhafer Youssef chante le vin à Carthage

Le vin ne saurait être mêlé à l’Electro. «Abu Nawas Rhapsody» est présenté ce soir en avant-première à Jazz à Carthage. Dans ce projet, Dhafer Youssef est de retour à l’acoustique. L’album en question est édité par Universal sous le label Jazzland.

«Abu Nawas Rhapsody» est le nouveau projet du chanteur et oudiste tunisien, Dhafer Youssef. Encensé par la critique internationale, cet album fraichement sorti sera présenté, en live, au public tunisien ce soir, mardi 13 avril à partir de 20h30. Le concert aura lieu à l’hôtel Barcelo à Gammarth, sur les côtes de Carthage. Dans «Electric Sufi» (2001), «Digital Prophecy» (2003) et «Divine Shadows» (2006), Dhafer Youssef a toujours concocté sa musique en mêlant chants soufis et Jazz aux sonorités Electro.

Jazz à Carthage by Tunisiana accueille l’avant-première de ce nouveau projet. Avec «Abu Nawas Rhapsody», Dhafer Youssef enregistre un retour à l’acoustique. Pour le chant, il délaisse les onomatopées et mélodies vocales et chante des textes pour la première fois. L’artiste a choisi de chanter la poésie d’Abu Nawas sur les compos de jazz. Cet album est produit par le label Jazzland et édité sous l’étiquette du géant de l’industrie du disque Universal. Lors du concert de ce soir, Dhafer Youssef sera accompagné par Tigran Hamasyan au piano, Chris Jennings à la contrebasse et Mark Guiliana à la batterie.

Thameur Mekki

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu






  • Envoyer