Tunisie : Le 8ième pays arabe en téléphonie mobile

La Tunisie est classée 8ème en terme de compétitivité du secteur de la téléphonie mobile. C’est le dernier rapport de l’Arab Advisors Group qui le dit. Pour booster le marché des télécoms, il faudrait plus d’offres pré/postpayées, plus de MVNO, et… la 3G.

Un rapport de l’Arab Advisors Group (AAG), société spécialisée dans la recherche et analyse du paysage de télécommunication et media dans le Moyen Orient et le Nord Afrique (MENA), vient de publier un rapport sur la compétitive du secteur des télécommunications dans la téléphonie mobile dans la région MENA.

Il en ressort que la Tunisie est classée 8ième pays arabe le plus compétitif dans ce secteur. L’AAG lui a en effet attribué la note de 62,7% sur la période de Juin 2009 à mai 2010. D’après l’AAG, la Tunisie a gagné en compétitivité durant cette période par rapport à l’année précédente.

Malgré cette prestation, la Tunisie est toutefois devancée par l’Irak (63%), le Maroc (65%), l’Egypte (66%), le Sultanat d’Oman (67%), la Palestine (69%), l’Arabie Saoudite (75%) et enfin la Jordanie. Cette dernière se classe en effet à la première place avec un taux de compétitivité de 81%.

Les notes attribuées par ce rapport prennent en considération plusieurs critères comme les parts de marché de chaque opérateur, le nombre et la nature de leurs offres commerciales, présence ou non des services de téléphonie de troisième génération ou encore le nombre des opérateurs de téléphonie mobile ainsi que le nombre de nouvelles licences attribuées.

Sur ces derniers volets, l’AAB rappelle que la Jordanie est le pays arabe qui recense le plus grand nombre d’offres prépayées (24). Il occupe également la deuxième position en termes de nombre d’offres commerciales pour les lignes post payées (37) sans parler des promotions sur les communications vers l’international. Notons que c’est en mars 2010 que la Jordanie a lancé son premier réseau 3G, soit à peine deux mois avant l’inauguration de se service en Tunisie. On relèvera qu’au Royaume hachémite, c’est également l’opérateur Orange qui en détient l’exclusivité pour 12 mois.

L’Arab Advisors Group souligne par la même occasion l’importance des opérateurs virtuels de téléphonie mobile (MVNO) dans l’amélioration de la compétitivité du marché des télécoms. Exemple de l’Oman qui a gagné 11 places en une année (15 ième position en 2009 à la 4ième position en 2010) grâce au lancement de 5 MVNO locaux courant cette année.

Rappelons qu’à cet effet que la Tunisie ne possède qu’un seul MVNO : L’opérateur virtuel Elissa qui est détenu par Tunisie Telecom. Et d’après les derniers chiffres communiqués par le ministère des technologies de la communication, la Tunisie dispose actuellement de plus de 9 millions d’abonnés à la téléphonie mobile soit un taux de pénétration de 93,56% de la population.

Le lancement d’Orange Tunisie avec ses services de téléphonie 3G devrait a priori propulser la Tunisie dans le classement de l’Arab Advisors Group pour l’année 2011. En attendant la 3G sur les réseaux de Tunisie Telecom et Tunisiana, et pour booster la compétitivité du secteur des télécoms en Tunisie, le ministère des technologies de la communication incitera-t-il Tunisiana et Orange à ouvrir leurs ondes à des opérateurs virtuels mobiles à l’instar d’Elissa ?

W.N

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Operateurs






  • Envoyer