Peine de mort pour punir les fondateurs de Facebook ?

Un concours hébergé par Facebook durant le mois de mai dernier, a profondément choqué plusieurs pays musulmans. Le motif ? Il proposait du contenu offensant à l’encontre du prophète Mohamed.

Le Pakistan a pour sa part pris des mesures sérieuses à l’encontre de Facebook, en le bloquant (ainsi que Youtube) pendant 15 jours. En parallèle, des avocats pakistanais ont émis le souhait d’engager des poursuites à l’encontre de Mark Zuckerberg, fondateur du site Facebook. Dans leur ligne de mire également les cofondateurs, Dustin Moskovitz et Chris Hughes, ainsi que Andy, la femme allemande à l’origine du concours de dessin incriminé.

Car il faut savoir que selon la loi pakistanaise, le blasphème contre le prophète Mohamed est passible de peine de mort. Pour le moment, aucune plainte n’a été déposée. Du côté des responsables de Facebook, aucun commentaire n’a été divulgué pour le moment.

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Net






  • Envoyer