Tunisie : Tekiano teste le Samsung Galaxy Spica

Tunisiana commercialise le Samsung Galaxy Spica, le premier téléphone à base d’Android, depuis mars 2010. Ce téléphone est-il alors un top ou un flop ? Après deux semaines de test, la rédaction Tekiano vous raconte son expérience.

Le Samsung Galaxy Spica tourne sous le système d’exploitation Android. Ce téléphone mobile a fait son entrée en Tunisie en mars dernier grâce à l’opérateur Tunisiana. Au premier abord, l’environnement Android lui donne un petit air de déjà vu. Celui d’un iPod Touch en l’occurrence. Les habitués aux téléphones tactiles trouveront facilement leurs repères. L’exercice risque par contre d’être plus difficile pour ceux qui ne sont pas encore habitués à gérer leur téléphone du bout des doigts. Un temps d’adaptation se révélera nécessaire pour que les rétifs au tactile puissent manier le clavier virtuel du Galaxy Spica. C’était le cas de votre serviteur.

Ce temps d’adaptation été encore plus difficile avec le clavier virtuel Qwerty : Complètement anglophone, aucune prise en charge des caractères spéciaux français à l’exemple des accents. C’est après deux jours de bidouillage qu’on tombe sur la solution : il faudra basculer du «Clavier Effy» au «Calvier Android» en maintenant appuyé pendant deux secondes sur une zone de saisie de texte. Et voilà ! Le clavier Azerty apparait et les raccourcis vers les ponctuations et les touches numériques donnent plus d’ergonomie au Galaxy Spica. Et pour écrire un «e» avec accent, il faudra maintenir appuyé pendant deux secondes la touche de la lettre en question. L’écriture des SMS et des mails devient ainsi un jeu d’enfant.

Facebook

L’addiction des Tunisiens pour Facebook est un fait avéré. Les fanatiques du réseau social de plus en plus nombreux ont fait apparaitre un nouveau besoin : celui de rester connecté en toute mobilité. Le Galaxy Spica répond à cette exigence. Il est en effet compatible GPRS/EDGE/3G et peut se connecter également en Wifi.

Une fois la liaison Internet mobile configurée, on découvrira la simplicité d’utilisation de l’application Facebook pour Android pré-installée dans le téléphone. En moins de 2 minutes, le flux d’actualité du réseau social s’est affiché sans difficulté sur notre écran. Seul bémol, les vidéos ne peuvent être lues puisque le système d’exploitation Android 2.1 ne supporte pas le format Flash. Il faudra patienter jusqu’à la mise à jour Android 2.2 disponible dans les prochaines semaines.

Twitter

Pour pouvoir utiliser Twitter, il faudra se connecter à l’Android Market via le menu du téléphone, et télécharger l’application. Une fois installée, il sera possible de consulter et interagir avec ses followers directement depuis son téléphone. Avec cette application et grâce à la caméra vidéo de 3,2 Méga pixel du Samsung Galaxy Spica, on peut ajouter en un clin d’œil une photo à son tweet.

Twitter sur Android se synchronise automatiquement avec votre compte twitter sans être pour autant envahissant. L’application n’affiche en effet une icône dans le coin gauche en haut que lorsqu’on mentionne votre pseudo ou quand on reçoit un message privé.

Push mail natif

La synchronisation automatique des mails est l’une des fonctions les plus surprenantes de l’Android sur le Galaxy Spica. L’application Gmail intégrée nativement dans le système d’exploitation s’avère très utile. Aucun paramétrage n’est nécessaire. Il suffit d’entrer son adresse Gmail et puis son mot de passe pour que l’application notifie le téléchargement d’un nouveau mail dès sa réception. Et si on n’a pas un compte Gmail ? On peut toujours configurer un compte de messagerie sur l’application «E-mail». Le push mail se fera également d’une façon automatique.

Les professionnels trouveront donc dans le Galaxy Spica une excellente alternative au BlackBerry. Et à prix plus abordable, ce qui ne gâche rien. Quant aux abonnés qui tiennent à leurs lignes prépayés, ils seront ravis d’apprendre qu’ils n’auront pas besoin d’opter pour une offre Push Mail professionnelle pour recevoir leurs mails sur le mobile. Ils auront juste besoin d’un forfait Internet mobile.

Les applications islamiques

Le Samsung Galaxy Spica est vendu chez Tunisiana avec des applications préinstallées customisées pour la région du Maghreb. On citera par exemple «Qiblah Direction» qui vous donne la direction de la Mecque, «Prayer Times» pour les horaires des prières ou encore «Saint Coran» pour une lecture virtuelles des sourates sur le téléphone. Et à moins de 7 semaines du mois de Ramadan, le Samsung Galaxy Spica sera un bon cadeau de circonstance. Notons à cet effet qu’il est possible de télécharger une dizaines d’applications islamiques gratuitement à partir de l’Android Market.

La customisation du Samsung Galaxy Spica ne se limite pas uniquement aux applications islamiques. Une centaine de logiciels gratuits ou payants sont en effet disponibles sur l’Android Market. Des appli qui vont de la bureautique à la retouche d’image en passant par l’habillage de l’OS.

Dur de lâcher le Spica

Après deux semaines de test, difficile de lâcher le Samsung Galaxy Spica. Son push mail, son application Gtalk, ses fonctions multimédia intégrées et les centaines d’appli disponibles sur Android Market font de ce téléphone une véritable passerelle multimédia.

Dommage toutefois que le téléphone ait tendance à légèrement chauffer quant on active la fonction de géolocalisation ou après une navigation de longue durée. On notera de surcroit la présence de quelques «petits» bug comme le refus de connexion à un réseau Wifi caché, ou sa tendance à se planter à la fin d’un appel téléphonique non abouti. Espérons que ces désagréments seront corrigés avec la prochaine mise à jour d’Android.

W.N

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Phone






  • Envoyer