Tunisie : 3D pour remplacer les écrans LCD?

Les Tunisiens seront les 3èmes dans le monde arabe à apprécier la 3D. Afrivision a annoncé que les téléviseurs Sony 3D seraient disponibles en Tunisie dès la fin de cet été. Les sud-coréens Samsung et LG ripostent et déclarent à leur tour l’arrivée prochaine de leurs écrans 3D en Tunisie.

Après la vague des écrans plats, la nouvelle déferlante 3D promet de mettre les portefeuilles tunisiens encore plus à contribution. En Tunisie, l’un des distributeurs de l’une des plus grandes marques a récemment annoncé que leurs modèles 3D allaient débarquer sans crier gare chez nos revendeurs d’électroménager.

C’est Afrivision qui a ouvert le bal, en précisant, dès le 24 juin que les téléviseurs Sony 3D seraient disponibles en Tunisie dès la fin de cet été. Les sud-coréens Samsung et LG ne pouvaient pas ne pas riposter. Voici qu’ils déclarent à leur tour l’arrivée prochaine de ces écrans de dernière génération en Tunisie. On regrettera qu’une fois de plus, nos frères marocains nous aient coiffés au poteau. Ce type de modèles étant déjà commercialisé du côté du Royaume Chérifien. L’un des distributeurs précisera même que les modèles 3D de sa marque débarqueront en Tunisie juste après qu’ils soient disponibles sur les marchés émiratis et marocains. Il n’empêche. Les consommateurs tunisiens seront les troisièmes dans le monde arabe, à pouvoir apprécier le nec plus ultra des téléviseurs. Ce qui n’est somme toute pas si mal.

Côté prix, dans la gamme Sony, il faudra débourser à peu près 25% de plus que pour un téléviseur LCD. De son côté, le sud-coréen Samsung est déterminé à effectuer une percée sur le marché tunisien. Sa ligne 3D sera déclinée sur des appareils dotés d’une diagonale de 40 à 65 pouces. Son modèle premier prix (40 pouces) coûtera aux alentours de 3 000 de nos dinars, mais il faudra compter plus de 11 000 dinars pour le grand format de 55 pouces (NDLR : prix auxquels ces appareils sont commercialisés en France).

On notera que tous ces appareils permettent également de visionner les émissions en 2D. Absolument nécessaire, d’autant plus que les programmes 3D ne sont pas encore nombreux. Mais l’argument commercial est tout trouvé, et il semble imbattable. Et si quelques Tunisiens se sont montrés réticents à l’achat d’un écran bêtement plat, la 3D risque tout simplement d’abattre les dernières réticences. L’heureux acquéreur d’un de ses appareils pour peu qu’il soit amateur de foot, par exemple, pourra suivre des matchs de ce mondial, par exemple, comme s’il était sur le terrain. Et comme le côté obscur est toujours présent, quelle que soit l’innovation, les grands noms de l’industrie pornographique comptent faire de la 3D leur fer de lance.

Reste qu’au-delà de l’effet d’annonce, le catalogue des films disponibles en 3D est encore très maigre. Même son de cloche sur les chaînes TV qui ne se bousculent pas encore pour adopter la 3D. Et même dans un pays comme la France, cette nouvelle technologie est encore loin de décoller. Or les Tunisiens regardent principalement des émissions sur les canaux satellitaires arabes et français. Est-ce à dire que l’offre de contenu 3D ne suit pas le rythme des industriels ?

Gilles Maugars, directeur adjoint des technologies chez TF1, avoue (source CNETfrance) «En télévision, il faut qu’on trouve la formule, on n’est que dans des hypothèses aujourd’hui». Inutile de rappeler, que les programmes télé 3D, 100% tunisiens, on n’y pense pas encore.

LBC

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Matos






  • Envoyer