Tunisie : Hacking, phishing, et Nations Unies

En Tunisie, c’est plutôt le phishing (technique dite de l’hameçonnage) qui est en vogue. Et voici que l’ONU sonne l’alarme : diverses correspondances diffusées par courrier électronique prétendent faussement provenir de l’organisme international et de ses fonctionnaires. Gare au piège !

Un beau jour, vous recevez un mail qui précise que vous avez gagné une grosse somme d’argent ou dans d’autres cas, l’héritage d’un inconnu. Attirés par l’appât du gain, voilà que vous êtes confronté à de soudains «frais de dossiers» à régler. Il s’agit d’une technique d’escroquerie fort répandue sur le web: l’arnaque à l’héritage (appelée communément l’arnaque à la nigériane) Mais voilà qu’à présent, c’est le logo même de  l’Organisation des Nation Unies (ONU) qui est utilisé par ces escrocs…

En effet, dans un récent communiqué, l’organisme international rapporte que diverses correspondances qui prétendent faussement provenir d’elle ou de fonctionnaires de l’ONU
sont diffusées par courrier électronique, sur des sites Internet, et par courrier postal ou télécopie.

Ces escrocs cherchent ainsi, par tous les moyens, à obtenir de l’argent, ou, bien souvent, des données confidentielles des personnes auxquelles elles s’adressent. Parmi les procédés que les individus utilisent pour pièges leurs victimes on peut citer: des fausses réclamations liées à des droits de recrutement (candidature, entretien, formation, etc.), des demandes d’informations bancaires pour des attribution de bourses, des soi-disant offres des prix, récompenses, des fonds et organisations de loteries par courrier électronique…

Nous avions déjà évoqué dans un article précédent (lire : : Tunisie : Gare aux arnaques sur le net) les différentes manières utilisées par les pirates et autre arnaqueurs qui sévissent sur la toile.

En Tunisie, c’est plutôt le phishing (technique dite de l’hameçonnage) qui est en vogue : Il s’agit d’envoyer un spam (message électronique non sollicité) sur la boite e-mail de l’internaute. En cliquant dessus, ce dernier va être redirigé automatiquement vers un site web identique à l’original. Mais en réalité, vous êtes tombés dans l’antre même du hacker qui sera ainsi en mesure de recueillir toutes vos donnés personnelles (numéros de comptes bancaires, de carte de crédit…).

Il n’ya pas si longtemps, plusieurs hackers tunisien ont déjà été impliqués dans des affaires incluant ce procédé, à l’instar de Xtazy qui a réussi à imiter Paypal France et Banc of America. Ce qui lui a même valu une inculpation internationale ! Idem pour K3vin Mitnick qui par le biais d’un faux site d’envoi de sms, a réussi l’exploit de piéger des centaines d’internautes français. Et dire que ces derniers ont communiqué a notre pirate leur numéro de téléphone, leur identifiant et même leur mot de passe msn. Rien que ca !!!

Toujours est-il que de son coté, l’ONU tient à mettre le public en garde contre ces activités frauduleuses prétendument menées en son nom, et encourage toute personne à signaler les mails suspects.

L’organisme recommande donc aux personnes qui reçoivent ce genre de sollicitations de faire preuve d’une grande prudence, car s’il y a interception de ces informations personnelles, il existe un risque accru d’usurpation d’identité sur le web. Si vous avez été victime de l’une de ces escroqueries, vous pouvez contacter l’ONU et lui rapporter les faits à l’adresse suivante.

S.B.N

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Net






  • Envoyer