Tunisie : «2050, saison 2» plus osée, plus trash

L’univers décalé de «2050» n’épargnera pas les habitués des pots de vins. Et il semble que les personnages de la série ne mâcheront pas leurs mots même face aux flics! La deuxième saison de cette fiction télévisuelle futuriste s’annonce «plus osée» que sa précédente.

En 2050, l’Aéroport International de Mégrine sera opérationnel. En 2050, des étudiants fréquenteront les cours de «l’Ecole Supérieure du Shenguel, des Ruptures et des Autorisations». En 2050, la langue turque sera enseignée dans les lycées tunisiens pour limiter les budgets dépensés dans le doublage des feuilletons. Et les instructions prescrites sur les compteurs de la consommation d’eau et d’électricité installés dans les ménages de Tunisie seront aussi en turc.

La Tunisie va subir toutes ces mutations dans 40 ans. Et ce ne sont pas les pronostics d’un prédicateur. Ce n’est pas non plus le fruit d’une vision d’un médium. Il s’agit plutôt de bribes de la deuxième saison de «2050» décelées suite au visionnage du premier épisode de cette fiction futuriste. Les 15 épisodes de cette série seront diffusés sur Hannibal TV au mois de Ramadan. La trame du scénario de «2050» a été tissée par Slim Ben Smaïl et Naoufel Ouertani avec le consulting de Moncef Dhouib. La réalisation a été assurée par Sami Faour.

«C’est plus osé que la première saison» nous confie le réalisateur. La série est truffée de «petits sous-entendus» selon les termes du réalisateur de «2050». «Les clins d’œil vont plus loin, cette fois-ci» ajoute-t-il. Corruption, attitude policière et autres sujets sensibles sont évoqués dans la deuxième saison de cette série comique. Le réalisateur Sami Faour nous en parle : «Il y a une petite situation de pot de vin ou encore un face à face avec un flic. Les dialogues sont percutants et tranchent dans le vif du sujet».

Dhafer L’Abidine, Amel Smaoui, Mohamed Houssine Grayaa ou encore Wajiha Jendoubi sont les nouveaux acteurs qui prêteront leur voix aux personnages de la série. Autre nouveauté. Lassaad Sans Plomb ne sera plus interprété par Wassim Herissi, la Khali9a du web et le Migalo de Mosaique FM. «C’est Tarek Baalouch, un nouveau talent» annonce le producteur Riadh Ghariani. Il est à noter aussi que d’autres personnages font leur apparition dans cette deuxième saison. Lassaad Sans Plomb est accompagné par un frère et une sœur au vocab aussi trash que le sien.

Voilà que la prod pousse le bouchon plus loin après la réussite de la première saison. «Ça s’est très bien passé, Ramadan dernier. On a atteint un pourcentage d’audience égal à 20%» déclare Riadh Ghariani, fondateur de CGS 3D. Cette société de production audiovisuelle spécialisée dans la création 3D a misé un budget de «plusieurs centaines de milliers de dinars» selon son patron. La «2050, saison 2» a été confectionnée par une équipe d’une trentaine de personne en prod interne. Autant de professionnels s’y sont investis en externe.

Thameur Mekki

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Medias






  • Envoyer