Tunisie : La Playstation 3 jailbreakée !

La protection de la Playstation 3 vient enfin de rendre l’âme ! Comment ? Grâce un flashdisk. Et il n’existe que trois façons de l’obtenir : soit en l’achetant sur internet, soit en demandant poliment à la communauté Open Source, ou tout simplement en vous rendant au centre ville…

Entre les téléchargements peer to peer et les boutiques de gravure CD, il n’ya qu’à claquer des doigts pour obtenir les derniers films, logiciels ou jeux vidéo. Et après les consoles Nintendo (DS,Wii,Game Boy advance…) et Microsoft (Xbox 360) voilà que c’est au tour de la Playstation 3 d’être de pouvoir enfin être crackée !

Pour s’en rendre compte de l’ampleur du phénomène, une simple petite balade au centre ville suffit : Offrant leurs services pignon sur rue, des jeunes reconvertis en robins des bois informatiques sauront à coup sûr transformer votre console en un véritable aspirateur de jeux vidéo piratés ! Et quand on sait qu’une cartouche (ou disque) original coute pas moins de 60dt, cela donne vraiment matière à réfléchir…

Revenons à ces fameuses manipulations, que l’on désigne également par le terme «jailbreak». Cette méthode permet de casser littéralement les protections desdites consoles rendant ainsi possible de profiter de jeux piratés où encore d’exécuter des « homebrews », en d’autres termes, des applications faites maison.

Bien que les consoles Nintendo soient depuis longtemps passées à la moulinette (grâce aux fameux linkers qui s’apparentent à une cartouche où l’on à la possibilité d’insérer une micro carte SD bourrée de jeux téléchargés), le piratage de la fameuse Playstation 3 s’avérait jusqu’à présent impossible ! Mais c’était oublier la persévérance et le savoir faire des hackers et autres bidouilleurs professionnels dont l’adage est « impossible n’est rien »… Reste que les amateurs des consoles piratées soulignent l’importance des précautions à prendre. La console étant connectée au réseau wifi, elle se branchera aussitôt allumée sur le site du constructeur. Et là, bonjour, les dégâts : le malheureux acheteur risque de voir sa console illico bloquée.

Sauf que ces bidouilleurs en question voulaient même en faire leur beurre ! Et d’une manière officielle de surcroit. C’est ce qu’a rapporté le journal en ligne Pc Inpact qui a entre autre affirmé que l’entreprise en question proposait la vente d’une clé USB (vendue à 170€) censée permettre aux utilisateurs de la PS3 de profiter pleinement des même privilèges qu’offraient les linkers. Surnommée « PSJailbreak », cette fameuse trouvaille est pour le moment disponible en précommande sur le site officiel. Mais c’était compter sans la persévérance de Sony qui, pour le moment, a réussi à faire suspendre d’un point de vue juridique, la vente de ces « clés illicites » dans certains pays à l’instar de l’Australie ou les précommandes sont pour le moment provisoirement annulées.

Mais la firme nippone risque bientôt de déchanter, car même si la société incriminée serait amenée à disparaitre, il n’en serait pas de même pour le précieux sésame. Il suffit de prendre pour exemple sa consœur Nintendo qui a baissé les bras depuis fort longtemps, face à l’abordage des pirates.

Surtout qu’il n’aura pas fallu longtemps pour qu’une version Open source de « PSJailbreak » voit le jour ! C’est le site GitHub qui propose une version quasi-identique répondant au nom de PS Groove.

Son créateur argue du fait que cette dernière n’a aucune vocation commerciale et que celle-ci a uniquement pour objectif de « permettre l’exécution d’applications et de jeux vidéo tiers non signés sur la PS3 ».Certains vous expliqueront de leur côté, que créer soi-même ce fameux flashdisk est un jeu d’enfant, depuis qu’un tutoriel circule sur la toile.

Kheireddine Qorsane

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Games






  • Envoyer