La Tunisie : Future usine pour applis iPhone?

La Tunisie est le premier pays d’Afrique et du Maghreb à accueillir l’iPhone 4. Or les applications développées par des entreprises 100 % tunisiennes, on fait leur apparition «officieusement »depuis bien plus longtemps. La Tunisie deviendrait-elle l’usine africaine des applis pour iPhone ?

L’arrivée en fanfare de l’iPhone 4, attendu en Tunisie depuis plusieurs mois déjà, risque bientôt de faire émerger un tout nouveau marché : celui des applications mobiles, actuellement en pleine effervescence en Europe et aux Etats-Unis (L’AppStore, la plateforme de téléchargement officielle d’Apple vient de dépasser le nombre record de 250000 appli disponibles dans sa bibliothèque).

Surtout que les applications en question, cette fois développées par des entreprises 100 % tunisiennes, on fait leur apparition sur des appareils « officieux »depuis bien plus longtemps. Preuve que le Tunisien, en bon frimeur qui se respecte, voue un intérêt particulier au smartphone à la pomme.

On pourrait citer pas mal d’applications « gratuites », qui figurent parmi les premières qui ont été validées par Apple. Issues bien de chez nous, elles débordent parfois d’originalité et d’imagination, à l’instar de « Jouons avec les mots » et « Play with the arabic world » de la société Pixel Trade. Ces deux appli semblent être d’excellents moyens pour apprendre les lettres aux enfants dont l’âge est compris entre 2 et 7 ans.

On peut également évoquer i-University, développée par l’entreprise Progress Ingineering qui fournit la liste des universités et des établissements universitaires tunisiens. Cette dernière permet de parcourir une liste complète des établissements par université ou par gouvernorat et même de les localiser sur une carte géographique. Toujours dans le même registre, les bibliophiles avertis apprécieront sûrement l’application «Bibliothèque nationale tunisienne» qui permet d’avoir accès à un nombre de livres provenant de ladite bibliothèque (disponible en téléchargement par le biais d’iTunes dans la catégorie: Books).

Au passage, un petit clin d’œil aux amateurs du ballon rond avec Tunisie Ligue 1 version Lite, qui est une application offrant la possibilité de suivre l’intégralité du championnat tunisien sur son iPhone, et qui plus est, en temps réel ! On regrettera malgré tout que la version complète soit payante (disponible avec iTunes dans la catégorie: Sport).

Sans oublier l’application Tekiano, disponible sur l’Appstore depuis le mois de juillet (Lire l’article : Tunisie : Tekiano pour iPhone). Dotée d’une interface intuitive grâce à ses raccourcis et ses onglets simplifiés, l’appli dédiée à votre magazine High-Tech a été développée par l’entreprise Mobile Tunisie Software (M.T.S), à qui l’on doit entre autre RadAlert,, la première application antiradar pour iPhone, conçue intégralement par une équipe tunisienne. Pas étonnant que celle-ci soit encore classée parmi le top 10 des applications les plus téléchargées en Tunisie via l’Appstore.

Ces quelques exemples d’applications tunisiennes ne constituent sans doute que les prémisses d’une nouvelle révolution technologique qui s’annonce dans le pays. Surtout que l’opérateur universel Orange vient tout récemment de lancer un programme destiné aux jeunes développeurs tunisiens, visant à encourager la création de contenu sur iPhone.

Ces actions se résument à des stages de formations gratuites ainsi qu’un parrainage de la part de l’opérateur pour les 100 meilleurs développeurs (lire l’article : Orange Tunisie soutient les développeurs d’appli iPhonee).

En tout cas une chose est sûre, entre les différentes communautés tunisiennes déjà présentes (iPhone, Android…) et le travail déjà accompli par les jeunes ingénieurs et développeurs qui, à première vue, ne manquent ni de potentiel, ni de créativité. En d’autres termes, la Tunisie, premier pays africain à avoir lancé l’iPhone 4 sur son marché peut aussi espérer en retirer un certain profit. Notre pays serait-il en passe d’héberger d’importantes usines pour application mobile ?

S.B.N

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Phone






  • Envoyer