Tunisie: L’iPhone et la 3G, selon le DG de Tunisiana

Tunisiana réaffirme son intérêt pour la 3G et rappelle qu’elle attend toujours sa licence. Au sujet de l’iPhone, le DG Yves Gauthier, martèle «on va y avoir accès un jour ou l’autre et j’espère le plus tôt possible». Et le responsable trouve parfaitement normal de racheter un ou plusieurs FAI.

L’arrivée de l’iPhone en Tunisie était l’événement hitech incontournable de la rentrée. Mais la même semaine du lancement commercial de la star des smartphones, c’est une autre surprise (et de taille) qui nous a été annoncée. Celle de Tunisie Telecom et sa licence 3G.

Plus d’une année après l’attribution de la première licence de téléphonie de troisième génération à Orange, le ministère des technologies de la communication réitère le coup mais cette fois-ci avec l’opérateur historique. Et ces deux nouveautés fracassantes, ne sont pas faites pour réjouir Tunisiana.

«Pourquoi, quand et comment ?»

«J’ai simplement trois questions à poser : Pourquoi, quand et comment ?» ainsi était la réponse de Yves Gauthier, directeur général de Tunisiana, en commentaire à l’attribution de la licence 3G à Tunisie Telecom. C’était dans le cadre d’une interview accordée conjointement à Maliss, Tekiano et Mosaique FM, le vendredi 24 septembre dernier. M. Gauthier a ainsi réagi à chaud sur l’actualité trépidante, ces jours-ci.

«Je suis assez déçu», rétorque-t-il toujours au sujet de cette licence. «On a pas eu l’impression qu’il y a eu un appel d’offre ou des critères connus pour avoir une licence 3G. Par rapport à la première licence il était clairement stipulé qu’il y aurait un an de non concurrence. Quand on veut favoriser l’arrivée d’un nouvel entrant, c’était une chose qu’on acceptait. Donner une deuxième licence à un opérateur qui est là depuis toujours, là on ne peut plus évoquer quoi que ce soit pour favoriser (et) faire une place pour un ‘’nouvel entrant’’».

Demandes d’explications au ministère

«J’ai écrit au ministère pour avoir une clarification et pour réitérer le fait qu’on est évidemment intéressé par une licence de troisième génération», poursuit-il. «Comme les autres opérateurs, on participe au développement au secteur des TIC en Tunisie. Tunisiana y a été un très gros contributeur.

Avant l’arrivée de Tunisiana sur le marché, la pénétration de la téléphonie mobile était en dessous de 10%. Maintenant on est à 100%. Les tarifs ont baissé et le niveau de service offert aux clients s’est élevé grâce en partie à Tunisiana. Je pense que nous devrions avoir accès aux mêmes services que les autres opérateurs».

Tunisiana ne lâchera pas l’iPhone

Concernant la deuxième actualité du moment, l’iPhone en l’occurrence, M. Yves Gauthier a déclaré : «On a la chance de faire partie d’un groupe d’opérateurs importants (Qatar Telecom et Orascom). Qatar Telecom a obtenu un accord avec Apple pour l’Indonésie. De toutes les façons on va y avoir accès un jour ou l’autre et j’espère le plus tôt possible. S’il y a d’autres pistes pour importer légalement ou se procurer des iPhone en Tunisie, on les explorera, bien entendu».

Tunisiana et le rachat d’un FAI

Nous avons saisi l’occasion pour questionner le DG de Tunisiana à propos de l’éventuel rachat d’Hexabyte : «Avec l’arrivée d’un troisième opérateur qui a accès à tous les services y compris Internet. Il est probable que l’évolution normale des opérateurs est d’inclure l’activité internet dans nos activités actuelles. Tunisie Telecom a racheté Topnet et je pense qu’il est normal que nous rachetions un ou plusieurs fournisseurs d’accès pour intégrer leur activité avec Tunisiana. Nous serions ainsi un opérateur intégré. C’est une évolution naturelle et c’est normal qu’on y participe».

C’est dire que l’ambiance est à la surchauffe dans le milieu des opérateurs télécoms en Tunisie.

Welid Naffati

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Operateurs






  • Envoyer