Tunisie : Au programme des JCC

La 23ème édition des Journées Cinématographiques de Carthage se tiendra du 23 au 31 octobre, à Tunis. Avec au programme une compétition nationale de courts métrages regroupant 13 films.

L’homme qui crie” de Mahmat Saleh Haroun (Tchad) sera projeté à l’ouverture, qui aura lieu au théâtre municipal de Tunis.

La projection des films de la compétition officielle longs métrages auront lieu à la salle “le Colisée”, à Tunis. Les films des autres compétitions et sections seront projetés aux maisons de la culture Ibn Rachiq et Ibn Khaldoun, et dans les salles “Le Mondial” et “Le Parnasse”.

La compétition officielle des longs métrages comprend au total 13 longs métrages dont trois films tunisiens: “Les palmiers blessés ” de Abdelatif Ben Ammar, “Chronique d’une agonie” de Aïda Ben Aleya et “Fin décembre ” de Moez Kamoun.

Onze courts métrages seront en lice dont deux tunisiens en l’occurrence “Vers le nord” de Youssef Chebbi et “Linge Sale” de Malik Amara.

Des films documentaires sur l’œuvre et la vie d’artistes tunisiens comme Mohamed Jamoussi et Hédi Jouini seront projetés. ”Découvertes 21” prévoit la projection de films tunisiens et allemands dans le cadre des semaines allemandes en Tunisie (octobre-décembre 2010), outre la série ”10 courts pour une cause” dédiée au court métrage tunisien.

Les cinéphiles auront l’occasion de découvrir le cinéma mexicain dans la section ”Aspects du cinéma mexicain: une modernité désenchantée”.

Les cinémas d’Afrique du Sud et de l’Ex-Yougoslavie seront à l’affiche à travers les sections ”Gros plan sur le cinéma d’Afrique du Sud” et ”Cinémas des pays de l’ex-Yougoslavie: rupture et continuité entre guerre et paix”.

D’autre part, le ”panorama du film tunisien: longs métrages, documentaires et courts métrages” permettra de mieux faire connaître les productions des réalisateurs tunisiens peu connus aux niveaux national et arabe.

Cette édition rendra hommage à des cinéastes arabes comme Rachid Bouchareb (Algérie), Hiam Abbas (Palestine) et Ghassan Salhab (Liban).

Un hommage posthume sera donné également à la mémoire du malien Sotigui Kouyaté à travers une rétrospective ”Sotigui Kouyaté: fils de l’Afrique et citoyen du monde”.

Le jury de la compétition officielle longs métrages, présidé par Raoul Peck (Haïti), regroupe Joseph Gaye Ramaka (Sénégal), Anouar Brahem (Tunisie), Atiq Rahimi (Afghanistan), Elham Shahine (Egypte), Sulef Fawakherji (Syrie) et Diane Bartier (France).

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu






  • Envoyer