Tunisie: Nos FAI brident-ils la connexion internet?

Après les ralentissements soudains du Net en Tunisie, Hexabyte publie un article sur le web pour se décharger de toute responsabilité et dire que son réseau n’est pas saturé. Mais alors, nos FAI ont-ils les yeux plus gros que le ventre ou brident-ils la connexion?

«La bande passante chez Hexabyte n’a pas encore connu de saturation», rassure le fournisseur d’accès Internet Hexabyte dans un article posté le 16 octobre dernier sur le forum TuniTech.net.. Intitulé «Débit faible. A qui la faute ?», le FAI a tenté ainsi d’expliquer le phénomène des ralentissements dont plusieurs abonnés ADSL en Tunisie sont victimes (tout FAI confondu). Mais c’était également l’occasion pour le lui de tacler ses concurrents.

La connexion Internet en Tunisie semble en effet souffrir depuis quelques semaines d’étranges défaillances. L’accès à plusieurs sites, notamment hébergés à l’étranger, est ralenti voire même impossible. C’était le cas avec le moteur de recherche Google à la fin de la semaine dernière. Bien qu’aléatoire, ce désagrément n’a fait qu’accentuer la colère de beaucoup d’internautes tunisiens.

Pourquoi ? Parce qu’ils souffrent d’un autre problème plus persistant : la navigation est lente durant les heures de pointe, la soirée plus précisément. Et quand on y rajoute les caprices des DNS tunisiens (comme ceux de Planet notamment), ces internautes commencent alors à broyer du noir.

Plus de clients = moins de débit

«La lenteur est due en général à la saturation», déclare dans son article le représentant officiel d’Hexabyte sur le forum TuniTech. «Lorsque les moins de 25ans et les plus de 15ans (nous parlons ici de la plus importante tranche de la population et également la plus intéressée à l’outil internet), se connectent en même temps, vous imaginez bien que cela crée une réaction au niveau de la rapidité de la connexion». Il explique par la suite que cette saturation de la bande passante globale du fournisseur d’accès sera alors ressentie par l’ensemble de tous ses abonnés.

«La bande passante chez Hexabyte n’a pas encore connu de saturation», précise illico le représentant du FAI. Il admet toutefois que des problèmes de lenteurs peuvent exister, mais selon lui, ils sont causés par la carte DSLAM de Tunisie Telecom sur laquelle est branché le client : «Votre Opérateur Fixe connecte votre port sur une carte (au niveau du central téléphonique, ndlr) que vous partagez avec plusieurs autres clients du même FAI ou pas.

Admettons que vous soyez 20 (clients) sur cette carte. Lorsque vous êtes tous les 20 en ligne, il y a une dégradation qui se fait ressentir. Ainsi, vous pouvez être le seul client Hexabyte à avoir un débit lent».

En plus clair : si la connexion est soudainement lente (sans qu’il y ait eu au préalable une modification sur l’installation ou sur le débit) et qu’il n’existe aucune saturation de la bande passante globale chez le FAI, c’est plutôt du côté des équipements ADSL de Tunisie Telecom qu’il faudra chercher l’erreur.

Bridage et Ammar

Récapitulons. Selon Hexabyte, si le client a des problèmes de lenteurs, c’est soit l’opérateur historique qui est responsable, soit le fournisseur d’accès Internet et sa bande passante limitée. De ce fait, faut-il en déduire que les FAI concurrents ont les yeux plus gros que le ventre ?

Une chose est sûre, l’intervention d’Hexabyte ne fera qu’alimenter le doute sur les pratiques de bridage qu’appliqueraient discrètement nos fournisseurs d’accès sur la connexion de leurs clients. Et quand on connaît l’intérêt démesuré des Tunisiens pour le téléchargement et le streaming, on ne peut que se demander : Grâce à la fermeture des sites de partage de vidéos en Tunisie, Ammar ne fait-t-il pas l’affaire de nos FAI ?

Welid Naffati

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Operateurs






  • Envoyer