Tunisie : Le Mazembé a aussi écrasé les JCC

La culture aura beau faire son cinéma, dérouler ses tapis rouges, elle reste malheureusement hors jeu. Un seul match de football suffit pour inverser les tendances et braquer l’intérêt du public, sur le ballon rond. Ce ne sera pas l’unique leçon que nous aura prodigué l’équipe de Mazembé.

Le Tout Puissant Mazembé n’a pas uniquement battu l’Espérance. Alors même que l’on venait d’annoncer les lauréats des Journées Cinématographiques de Carthage, alors même que les flashs des photographes crépitaient pour capter le sourire radieux des grands vainqueurs des Tanits d’or, les internautes tunisiens, eux, s’intéressaient à une toute autre question. Le Mazembé était à l’ordre jour. Le problème, le jour en question était officiellement consacré, en Tunisie, à la remise des prix des JCC.

Google Analytics est sans équivoque : alors que le terme JCC se contente modestement d’une 6ème place, le Tout Puissant Mazembé caracole en tête avec +450% de progression. Décidément…

Durant la soirée du samedi 30 octobre, celle consacrée à la consécration du 7ème art, lors de la cérémonie de clôture des JCC, l’intérêt du public tunisien bascule des paillettes du cinéma arabo-africain, à la mascarade footballistique continentale.

Inutile de vous dire que sur Tekiano, les articles consacrés au match de la finale aller de l’Espérance Sportive de Tunis, ont intéressé infiniment plus d’internautes que ceux consacrés au cinoche.

Ce qui donne une idée au lecteur de l’échelle des valeurs en cours. En clair, les internautes tunisiens, ne feront pas l’exception au sein de notre population. Sur le web, comme dans la vraie vie, les Tunisiens préfèrent le ballon rond au grand écran.

La culture aura beau faire son cinéma, dérouler ses tapis rouges, elle reste malheureusement hors jeu. Un seul match de football suffit pour inverser les tendances et braquer l’intérêt du public, sur d’autres événements.

Ce ne sera pas l’unique leçon que nous aura prodigué cette équipe congolaise de Mazembé.

LBC

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Net






  • Envoyer