Tunisie: Yves Gauthier à cœur ouvert sur Express FM

«Nous devons notre place de leader sur le marché du mobile à notre politique commerciale extrêmement agressive». C’est ce qu’a déclaré M. Yves Gauthier, Directeur Général de Tunisiana au micro de la Radio Express FM. Il a également parlé de la probable entrée des Russes dans le capital de la société.

Dans une interview accordée le 3 novembre à Express Fm, Yves GAUTHIER, le DG de Tunisiana, a soulevé plusieurs points concernant sa firme, ses relations avec le ministère des technologies de la communication ainsi que l’actualité brûlante sur la probable entrée des Russes dans le capital de l’opérateur.

Le DG a ainsi déclaré au micro de la radio que l’année 2010 était mouvementée «mais ce n’est pas très gênant pour Tunisiana». Il explique ceci par le fait que l’opérateur a sa propre image et sa propre stratégie qui sont complètement détachées de celles de ses actionnaires.

Sur la question des rapports qu’entretient Tunisiana avec le ministère des technologies de la communication, M. Gauthier précise que le ministère n’a jamais émis de jugements de valeurs sur les éventuels acheteurs. Il a simplement rappelé les conditions de la licence qui stipulent que tout mouvement, direct ou indirect, au niveau de l’actionnariat est soumis à une autorisation préalable. Il a précisé au passage, que l’Etat n’a pas de droit de préemption selon le cahier des charges de la licence. Ce droit est par contre applicable au niveau des actionnaires.

Il précise par la suite que pour qu’il y ait un changement au niveau de Tunisiana, il faudrait qu’il y ait un changement au niveau du Conseil d’Administration qui est actuellement composé de 4 représentants d’Orascom, de 4 représentants de Qtel et d’un chairman. «Même si un changement se fait au niveau des 4 membres d’Orascom, cela reste insuffisant pour qu’une réelle mutation s’opère sur le Conseil d’Administration de Tunisiana».

A propos de l’introduction en bourse d’une partie du capital de Tunisiana, M. Gauthier précise que ce n’est pas un projet abandonné et qu’une société comme Tunisiana se doit d’avoir des actionnaires locaux. Son entrée en bourse ne fera en effet que l’ancrer davantage dans l’économie nationale.

Au final, le DG de Tunisiana a affirmé qu’il n’y a jamais eu une complicité entre opérateurs pour se répartir les parts de marché. «Nous devons notre place de leader sur le marché du mobile à notre politique commerciale extrêmement agressive», dixit M. Yves Gauthier.

W.N

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Operateurs






  • Envoyer