La Tunisie de Wikipedia à Britannica

L’image de la Tunisie reflétée par les encyclopédies n’est pas toujours conforme à la réalité. Manque de mise à jour, de sources crédibles… On regrettera même que certains veuillent écorner l’image virtuelle de notre pays.

Sur le terme tunisia sur google.com, on retrouve bien sûr la page Tunisie de wiki anglais en première place… et l’article de Britannica a la … 70emeplace! Pour avoir l’article de Britannica en première page, il faut utiliser une option (http://www.google.com/coop/sl) de google.com qui consiste à rajouter une liste de références parmi lesquelles les recherches seront effectuées.

Pour la qualité, Britannica nous offre un article sobre et soigné sur la Tunisie. Trop sobre pour certains, car contrairement a Wikipedia, Britannica ne donne presque pas de source puisque c’est la SOURCE! De plus si on observe les liens internes du texte on retrouve généralement des liens vers des informations qui n ont pas de rapport avec la Tunisie contrairement a l’encyclopédie libre où les wikipediens nous font découvrir la Tunisie en profondeur. Britannica offre pourtant désormais la possibilité de proposer des corrections ou des améliorations au texte après vérification d’un «expert».

L’équivalent français de Britannica c’est l’encyclopédie Universalis. Elle offre une version papier, un DVD et un site internet. Malheureusement, la version en ligne sur la Tunisie ne nous offre que les 11 premières lignes de l’article gratuitement. Il n’est possible de lire la suite qu’en payant 69 euro pour un abonnement annuel ! Les tunisiens apprécieront quand même l’encyclopédie en version DVD (quelques dinars à la galerie 7).

Il faudrait donc chercher ailleurs pour un article complet. Dans l’encyclopédie de Larousse, par exemple, qui propose depuis 2008 une version en ligne. Libre d’accès et bien organisé, Larousse a ouvert ses portes aux contributeurs, en leur offrant la possibilité de rédiger de nouveaux articles, sans leur permettre pour autant de modifier les articles existants. On relèvera par ailleurs que l’article consacré à la Tunisie ne comprend pas de section culture ou sport et ne cite pas de source.

En langue arabe, il existe, une encyclopédie libre en ligne née d une scission de wikipedia arabe en 2007 : Marefa.org. On la retrouve généralement dans les premiers résultats en arabe (13eme pour le cas du mot ???? ). On regrettera que la page consacrée à la Tunisie présente encore, et ce, depuis depuis 2008, une photo uploadée par un Egyptien d’un gouffre en Zambie avec comme légende : le minaret de la mosquée de la Zitouna. Apparemment, les Egyptiens n’ont pas fini de s’en prendre à l’image virtuelle de la Tunisie

Plus sérieusement, l’encyclopédie arabepropose, dans sa version gratuite, 2 articles généraux sur notre pays, l’un sur l’histoireet lautresurlagéographie de la Tunisie, dans une langue fluide et sobre. Mais encore une fois, on regrettera l’absence de lien internes vers des sujets sur la Tunisie le manque de sources dans le texte. De plus, il n’existe pas de possibilité d’éditer ou de proposer des modifications.

Helmi Hamdi

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Net






  • Envoyer