Quand des Chinois imitent la Tunisie

 

Le jeune homme avait commencé à appeler une petite foule à manifester pour la démocratie lancé sur internet par la dissidence. «La Chine a besoin, elle aussi, d’une révolution jasmin», écrivait le site «Boxun» — géré par des dissidents chinois à l’étranger.

Celui-ci avait demandé aux Chinois de suivre l’exemple de la Tunisie et de l’Egypte en se réunissant pacifiquement, dimanche à 14 heures, dans toutes les grandes villes du pays pour scander: «nous voulons manger, nous voulons du travail, des logements, et un système équitable». Mais la police, qui suit de près les microblogs comme Twitter qui ont relayé cet appel, était prête à toute éventualité. En ce froid après-midi autour de la Place du Peuple, des dizaines de policiers ainsi qu’un camion anti-émeute équipé de caméras video avaient été mobilisés.

Le président chinois Hu Jintao a exigé l’imposition de contrôles plus stricts sur l’internet – qui est déjà la cible d’une censure draconienne. Le mot «jasmin» est désormais prohibé sur les forums de discussion, au même tire que «Egypte», «Tunisie» et «démocratie».

Source : Liberation.fr

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   News






  • Envoyer