Microsoft : Remous dans la Commission Nationale d’établissement de la vérité

Microsoft est encore fois en ligne de mire. Dans une interview accordée à Chems FM, Mongi Khadhraoui membre de la commission nationale d’établissement de la vérité sur les abus commis durant le règne de Zaba, annoncé sa démission. Le problème est, selon lui, d’abord de nature juridique. Mais il n’y a pas que ça. Selon M. Khadhraoui, les serveurs destinés à hébergés les résultats de l’enquête, sont à l’étranger (un peu comme pour le site I Love Tunisia). Que le résultat d’une enquête d’importance nationale et qui concerne au premier chef la Tunisie soient mis en ligne sur des serveurs appartenant à une société américaine privée, est en effet plutôt troublant.

 

M. Khadhraoui souligne que des parties non autorisées pourraient accéder aux contenus des dossiers. Sauf que.. l’affaire n’en est pas resté là. Le secrétaire d’Etat à la Jeunesse, à savoir Slim Amamou, alias Slim 404, vient de tweeter que «le pres. a pas pris de décision sur Microsoft».

 

Une affaire à suivre, donc.

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   News






  • Envoyer