Tunisie : Plus de 100 000 manifestants à la Kasbah

 

“Révolution jusqu’à la victoire”, “En avant les braves de la liberté”, “Nous arracherons la répression de notre terre”, “Ghannouchi dégage”, “Non à la confiscation de la révolution”, scandaient d’autres manifestants qui traversaient l’avenue centrale Habib Bourguiba en direction de la Kasbah. D’autres manifestants ont déployé une pancarte d’une vingtaine de mètres où l’on peut lire : “Sit-in jusqu’à la dissolution du gouvernement”.

Plus de 100.000 Tunisiens, selon la police, ont réclamé vendredi le départ du gouvernement de transition dirigé par Mohammed Ghannouchi, devant la Kasbah, où de nouveaux cortèges de manifestants affluaient encore en début d’après-midi.

Devant la place de la Kasbah, noire de monde, des policiers ont avancé le chiffre de “plus de 100.000 manifestants” tandis que des hélicoptères de l’armée survolaient cette zone située au coeur de Tunis.

Selon des membres du Croissant-Rouge et des manifestants, il “s’agit de la plus grande manifestation depuis la chute de Ben Ali” le 14 janvier.

Répondant à des appels à la mobilisation relayés sur Facebook les Tunisiens sont venus en masse pour défendre la Révolution et pour qu’elle ne soit pas usurpée.

Mohammed Ghannouchi a été le Premier ministre de Ben Ali de 1999 jusqu’à sa chute le 14 janvier dernier sous la pression populaire. Après la formation, le 17 janvier, d’un gouvernement d’union nationale dans lequel l’équipe sortante avait conservé la majorité des postes, des milliers de personnes avaient manifesté quotidiennement pour obtenir leur démission. Sous la pression de la rue, M. Ghannouchi avait remanié le gouvernement de transition épuré des principaux caciques de l’ancien régime le 27 janvier.

Source : Afp

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   News






  • Envoyer