Tunisie : Dissoudre la police politique

Selon le Conseil national des libertés en Tunisie (CNLT) il est nécessaire de de dissoudre la police politique. Sur la question des troubles et des violences qui ont eu lieu  la semaine dernière, le conseil a souligné qu’ils ont été organisés par des nostalgiques de l’ancien régime alliés à la police politique qui ont payé des casseurs pour créer un climat d’insécurité et semer la terreur. L’objectif est d’exercer un chantage, soit «votre liberté ou votre sécurité comme si en démocratie on ne peut avoir les deux». «Il y a une crise de confiance entre la police et les citoyens. La police politique, dont nous avons une liste, y est pour une grande part. Cette même police politique est responsable des agressions des journalistes et des manifestants de la Kasbah. C’est le rôle du ministre de l’Intérieur de réhabiliter cette police est d’en faire une police républicaine qui accompagne la Tunisie démocratique», a ajouté Mme Ben Sedrine.

Source : La Presse

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   News






  • Envoyer