Tunisie: Habib Essid et le complot de Wikipedia

Une vidéo circule depuis quelques jours sur Facebook où un internaute s’interroge sur ce qui a poussé l’encyclopédie libre en ligne Wikipedia à retirer un article sur la biographie de M.Habib Essid. Et c’est ainsi qu’une avalanche de commentaires sur un supposé complot politique a été déclenchée…

La récente nomination de M.Habib Essid en tant que nouveau ministre de l’intérieur du gouvernement transitoire Tunisien a suscité pas mal d’interrogations, notamment sur le web. Et visiblement, nos internautes ont l’imagination fertile. C’est ainsi que les théories les plus fumeuses fleurissent et font boule de neige. Et c’est ainsi qu’une avalanche de commentaires sur un supposé complot politique a été déclenchée. Vu les manipulations qui ont eu libre cours durant les 23 ans de l’ancien régime, on ne s’étonne guère de l’état de paranoïa qui subsiste chez certains!

C’est en tout cas ce que laisse présupposer cette vidéo qui circule depuis quelques jours sur Facebook où un internaute s’interroge sur ce qui a poussé un administrateur officiant pour la célèbre encyclopédie libre en ligne Wikipedia à retirer un article sur bibliographie de M.Habib Essid et ce, le jour même de sa nomination (le 28 mars). D’autant plus que l’administrateur en question, était un Tunisien répondant au pseudo Moumou 82 ! Il n’en fallait pas plus pour enflammer en un instant les internautes, aussi bien sur le réseau de Mark Zukerberg que sur Twitter !

 

{Facebook}1726817725277{/Facebook}

Nous avons contacté Mourad Ben Abdallah, l’admin de la page Wikipedia incriminée, afin de tirer cette situation au clair. Celui-ci nous explique qu’il n’a fait que respecter ses devoirs d’administrateurs. Et en l’occurrence, il s’agissait d’un flagrant délit de plagiat : «Le motif de la suppression de la première version de l’article est la violation du droit d’auteur. En effet, le texte était un copier-coller intégral d’une page du site Kapitalis.com; ceci constitue une violation du règlement de Wikipedia qui interdit le plagiat, tout comme la loi sur la propriété intellectuelle. Cela est d’ailleurs visible sur la capture d’écran de la vidéo où, à côté de mon pseudo, on peut lire la motivation, “Violation de copyright”».

Et quand on lui a demandé comment il avait réussi à réagir aussi vite à cette transgression, il précise «Je l’ai détectée de deux façons : d’abord le style du texte qui sonnait très dépêche d’agence, ensuite le fait que l’auteur soit anonyme (identifié par son adresse IP), et donc sûrement peu au fait des règles de Wikipedia. Une simple recherche Google a confirmé mon soupçon. Quant au timing, il vient du fait que l’article a été créé à l’occasion de la nomination du ministre et n’existait pas auparavant. Il n’y avait donc aucun contenu à conserver et l’article devait être recréé, ce que j’ai fait ».

En tout cas une chose est sûre, on est bien loin d’une quelconque conspiration que certains s’amusent à propager à tort et à travers. Surtout que cette petite anecdote nous amène encore une fois à douter sur la plupart des informations que nous pond Facebook et qui reposent la plupart du temps sur  des élucubrations infondées au lieu de preuves incontestables.

Samy Ben Naceur

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Net   TopNews






  • Envoyer