Tunisie : Pont suspendu La Goulette-Lampedusa

Les candidats à la brûlure par voie d’eau peuvent désormais planifier la date de leur départ et choisir le navire de la traversée, sur internet, en toute sécurité. Histoire d’encourager «les lâches» qui n’ont pas encore eu le courage de tenter cette illégale aventure encadrée. Boulitique fiction by Tekiano.

 

A 20h45, la présentatrice météo livre ses prévisions journalières. Elle commence par Bizerte, Tunis, Hammamet, Mahdia et contre toute attente, elle communique les données météorologique de Lampedusa : «Pour ceux qui compte se rendre clandestinement à l’île de Lampedusa, demain, le temps sera peu nuageux, vent de secteur Nord assez fort de 30 à 40 km/h, mer agitée, températures maximales comprises entre 18 et 22°C. Quant à la visibilité elle sera d’environ  10.0km. L’humidité atteindra 66%. Ainsi, nous vous conseillons de rester vigilants …».

 

Certaines compagnies maritimes surfent sur la vague. Elles ont ainsi mis en place de nouveaux services, dédiés aux clandestins en partance pour la dernière destination à la mode : Lampedusa. Les candidats à la brûlure par voie d’eau peuvent désormais planifier la date de leur départ et choisir le navire de la traversée, sur internet, en toute sécurité. Mais malheureusement, les négociations avec les capitaines  sont  toujours en cours au sujet du processus de paiement en ligne.

Les titres de la presse imprimée ne pouvaient pas ne pas coller aux besoins de leurs lecteurs. Unanimes, ils se sont enfin décidés à consacrer, sur leurs colonnes, des rubriques renseignant sur les horaires des traversées. C’est également un espace proposé pour les clandestins, déjà confortablement installés en Europe. Ils pourront ainsi recommander les bons plans et faire profiter leurs concitoyens de leur expérience, histoire d’encourager «les lâches» qui n’ont pas encore eu le courage de tenter cette aventure traversée.

Même les banques ont mis à la disposition des prochains «hors-la-loi» des mécanismes de financement souples et sans garantis, leur permettant de concrétiser leurs rêves. Il suffit seulement de présenter la confirmation de la réservation en ligne, pour bénéficier d’un montant  de crédit qui peut aller jusqu’à 10.000 dinars, de quoi couvrir la totalité des frais du voyage (billet, logement, et faux frais du passeur…).

Or, même si ces mesures peuvent être saluées, elles demeurent insuffisantes compte tenu des personnes exposées au mal de mer lors des traversées. Souhaitons que le sit-in de cette semaine accélérera les travaux du projet du pont suspendu «La Goulette – Lampedusa».  En attendant cette mesure qui contribuera à résorber le chômage, des cours intensifs de natation seront proposés dès la 4ème année primaire.

 

Hamza Bouallègue

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer