Orange Tunisie : un an… et après ?

Le 5 Mai 2010, la date du lancement commercial d’Orange Tunisie, annonçait de grands chambardements en perspective dans le paysage des télécoms. Un marché longtemps partagé entre deux opérateurs, en l’occurrence Tunisiana et Tunisie Telecom. La Livebox permettra-t-elle d’imposer l’opérateur surfant sur la 3G ?

Apres l’obtention d’une licence d’exploitation du réseau fixe, internet et mobile de 3ème génération, attribuée par l’Etat tunisien en juillet 2009, à l’issue d’un appel d’offre international, Orange Tunisie est entré en scène en promettant de redéfinir le secteur des TIC, et principalement celui des télécommunications. Un objectif a priori à la portée de l’opérateur, grâce au savoir-faire de son partenaire d’outre-méditerranée. France Telecom peut en effet faire bénéficier le groupe de son expérience acquise aux quatre coins du globe.

orange1an-340

Le soir du lundi 19 avril 2010, le teasing du nouvel entrant a été lancé à travers le site www.jereserve.tn et une campagne d’affichage urbain. Cinq jours plus tard, l’opérateur a entamé la deuxième phase de l’opération, celle du reveal (la révélation). En effet, jereserve.com a apporté une réponse aux curieux et a dévoilé le nom de la marque tant attendue. Le site a également invité les futurs abonnés à réserver leurs numéros, 8 jours avant le lancement commercial. Une première en Tunisie.

Le 5 mai 2010, ce fut la naissance commerciale d’Orange Tunisie. Au menu : la clé 3G+, la visiophonie deux offres prépayées (Club et Zen), une offre postpayée baptisée «Optima», une troisième qui regroupe les deux précédentes (l’offre Mix) et une panoplie de Packs mobile.

Donc, dès le début, c’était clair : seule la clé 3G+ pouvait vraiment faire la différence. Les tarifs de communication proposés ne se distinguant pas toujours de ceux de la concurrence. Les prix des handsets non plus. Quant à la visiophonie, elle n’a jamais été un avantage concurrentiel, même en France, vu son manque d’utilité. D’ailleurs, Orange Tunisie n’a communiqué autour de ce service que récemment, après environ 9 mois de son lancement, dans une tentative désespérée de le mettre en valeur.

La Flybox en question

Le 18 aout 2010, c’était au tour de la Flybox de surgir. Un modem routeur wifi, doté d’un module téléphonique intégré permettant d’accéder à une connexion internet haut débit et de bénéficier également de la téléphonie fixe. Cet appareil très utile en apparence, a été cruellement critiqué par plusieurs de ses usagers sur le web, principalement à cause de ses déconnexions intempestives. Pourtant, Orange voyait en sa live box un produit fortement concurrentiel, qui pouvait bouleverser les habitudes des internautes. En effet, elle s’est montrée très agressive lors de la communication destinée à promouvoir cet appareil. Malheureusement, l’efficacité du produit n’était pas à la hauteur de l’élégante campagne publicitaire qui lui a été consacrée.

L’iPhone : arme de persuasion massive

Un mois après le lancement de la flybox, le fameux iPhone débarqua pour la première fois dans le grand Maghreb. Un lancement accompagné comme d’habitude par un buzz phénoménal et une publicité d’envergure. L’iPhone se profilait comme l’une des armes de persuasion massive d’Orange Tunisie. Le modèle 3 GS a été présenté à 999 dt et l’iPhone 4 à 1199 dt pour le 16GB et 1399 dt pour le 32GB. Quant aux forfaits associés, ils permettent d’avoir ce téléphone mobile «révolutionnaire» à partir de 9 dt (forfait Optima 150 dt/mois).

Lors du lancement de l’iPhone, nous avons assisté également à la baisse des tarifs d’internet mobile : le Ko passe de de 4 millimes à 0,5 millime. Orange Tunisie a saisi cette occasion pour lancer la TV mobile en haute définition et la formule internet prépayée à 2 DT/jour. Tous ces efforts de démocratisation de l’iPhone et d’internet mobile sont à saluer sans modération. Mais la question qui se pose à chaque fois : est-ce vraiment avec ces prix que l’on pourra vraiment démocratiser la 3G ? Qu’à cela ne tienne. L’opérateur multiplie les initiatives, et impose très rapidement sa marque de fabrique.

En Octobre 2010, une troisième offre prépayée voit le jour. Elle est baptisée Play, et se destine aux moins de 26 ans. Une offre intéressante qui se distingue par : sa tarification réduite (la meilleure sur le marché) entre abonnés de la même formule (80 mil/minutes). Play permet également de profiter de nombreux avantages détaillés sur le site web dédié www.play.orange.tn. Toutefois, cette offre est «interdite» au moins jeunes.

Let the music play

Et peu avant de fêter son premier anniversaire, Orange a lancé son service de tonalité personnalisé «Music Play». Un service basique, à la limite dérisoire, mais qui génère un étonnant bénéfice. Son concurrent direct pourrait le confirmer, il s’en remplissait les poches. Orange semble comprendre le jeu : la 3G n’est pas une arme fatale.

Voilà maintenant un an qu’Orange opère en Tunisie, avec de nouveaux offres & services lancés à une cadence vertigineuse. Mais a-t-elle vraiment chamboulé le paysage des télécoms en Tunisie ?! Etait-elle à la hauteur des attentes du tunisien. Sa Livebox, actuellement lancée en fanfare, permettra peut-être d’en juger.

 

Hamza Bouallègue

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Operateurs   TopNews






  • Envoyer