Le Cheikh Al Qaradawi accusé de viol sur Wikipedia

Qaradawi serait impliqué dans une affaire de viol, à en croire Wikipedia. Les Musulmans seraient-ils en passe de vivre «leur» affaire Dominique Strauss-Kahn ? Sauf qu’il s’agit visiblement, encore une fois, d’une intox lancée pour décrédibiliser l’un des Ulémas les plus influents du monde islamique.

qaradawi-1Youssef al-Qaradawi, le président de l’Union Internationale des Savants Musulmans, membre de la confrérie des frères musulmans ainsi que du Conseil Européen pour la Recherche et la Fatwa, et également consultant sur les affaires religieuses sur la chaîne AlJazeera serait impliqué dans une affaire de viol, à en croire Wikipedia. L’Ulema est ainsi accusé d’avoir «violé Asma Ben Qada, sa jeune épouse d’origine algérienne, alors qu’ils seraient en instance de divorce». Al Qaradawi aurait ainsi même été convoqué par un tribunal qatari. Sous le choc de la nouvelle, l’homme âgé de plus de 84 ans aurait même été admis à l’hôpital. Une affaire abracadbrante visiblement montée de toute pièce, qui n’est étayée par aucune preuve. Sinon, nous imaginons bien que les médias américains et autres en auraient fait leurs choux gras.

Le problème ? C’est que Wikipedia, qui a une certaine notoriété, et même quelque crédibilité auprès de nos internautes, a relayé ce qui a toute les apparences d’une intox, arme de choix dans les guerres psychologiques. Le lien indiqué sur l’encyclopédie en ligne se réfère à un article publié par rap125.com, un blog tunisien connu pour ses positions anti-islamistes radicales. Comment Wikipedia peut-elle considérer comme digne de foi une source guère en odeur de sainteté, et qui s’est particulièrement illustrée dans l’attaque des islamistes ? Comment imaginer qu’un homme aussi respectable, auteur de plus de 80 ouvrages consacrés aux différents aspects de la religion, puisse se laisser aller à de tels travers ?

wiki-qaradaoui

On relèvera cependant que la news qui risque de faire des vagues, a également été répercutée par des journaux électroniques arabophones comme arabtimes.com et par l’agence de presse AlSharq alJadid. La nouvelle a été reprise par de nombreux forums sur internet. Reste à savoir comment réagira Al Jazeera face à ce qu’il convient de considérer comme une attaque en règle de l’un de ses symboles les plus brillants. L’émission «Al chariaa wa el hayat», diffusée par la chaîne qatarie et co-animée par le cheikh, est en effet suivie par des millions de téléspectateurs aux quatre coins du monde.

Les Musulmans seraient-ils en passe de vivre «leur» affaire Dominique Strauss-Kahn ? Visiblement, il s’agit plutôt d’une action d’intox et de désinformation lancée par des ennemis du Cheikh pour décrédibiliser l’un des Ulémas les plus influents du monde islamique. Pour rappel, selon l’hebdomadaire tunisien Haqaeq, le Cheikh Al Qaradawi serait derrière le retour du Cheikh Abdelfattah Mourou dans le giron d’Ennahdha. Il apparait donc que le timing choisi pour la diffusion de cette nouvelle, alors que la Tunisie et l’Egypte sont en pleine préparation électorale, peut laisser soupçonner quelques manipulations. Dans le contexte tunisien, on ne compte plus les contre-vérités distillées sur les réseaux sociaux, pour semer la discorde, et favoriser l’un ou l’autre camp politique. Décidement, dans nos contrées, les luttes politiques sur le net semblent peu à peu virer à la guerre totale où tous les coups, même virtuels, sont permis.

MAJ: les lignes incriminant le Cheikh ont été retirées de la page wikipedia quelques minutes après la mise en ligne de notre article. Pour pourvoir les lire, vous pouvez cliquer sur la capture d’écran insérée dans notre article.

LBC

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer