Moubarak aussi condamné pour avoir coupé le Net

 

Le président égyptien déchu, Hosni Moubarak a été condamnés par le tribunal du Caire à une amende d’environ 47 milliards de nos millimes pour avoir coupé Internet et les réseaux de téléphonie mobile, lors de la révolution de janvier.

Moubarak risque également la peine de mort pour avoir ordonné de tirer et fait tuer des manifestants. A la fin du mois de janvier, le pouvoir égyptien, confronté à des manifestations, orchestrées grâce à Facebook et Twitter, avait demandé aux FAIs du pays et aux opérateurs de téléphonie mobile de couper leurs services. Google et Twitter avaient mis en place, au cours de la Révolution Egyptienne, des solutions pour déjouer la censure et l’interruption des services liés aux télécoms et au web.

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Net   News






  • Envoyer