Opération 56k : Anonymous, de la Tunisie à la Libye

 

Après la Tunisie et l’Egypte, c’est au tour de la Libye d’organiser sa propre résistance virtuelle. Les villes encore entre les mains de Khaddafi sont coupées du monde. Mais le Net saura passer outre le rideau de fer et de sang… Notamment grâce au modem 56K qui semble se refaire une jeunesse !

Le rôle des médias en ligne quant à la chute précipitée des régimes autocratiques n’est plus à prouver : Réseaux sociaux (Twittrer, Facebook…), communautés de blogueurs, groupes de hackers (Anonymous), sont autant d’intervenants qui ont largement contribué à l’essor des Révolutions Arabes. Ainsi, après la Tunisie et l’Egypte, voilà à présent que c’est au tour de la Libye d’organiser sa propre résistance virtuelle. Et ce n’est pas une sinécure, quand on sait que la plupart des villes détenues par Khaddafi sont coupées du monde. Mais le Net saura passer outre le rideau de fer et de sang. Comment ? Grâce à un modem, mais pas n’importe lequel puisqu’il s’agit du bon vieux modèle 56K qui semble se refaire une toute nouvelle jeunesse !

mod56k

Né d’une idée de deux français : Tristan Ranx et Thierry Théolier, ce projet s’intitule « Opération 56k ». Il a pour objectif de rassembler à travers le monde entier, tous les vieux modems analogiques 56K dans le but de les envoyer en Libye ou il y a une absence totale de communication. Grâce à ces modems qui seront acheminés par convois humanitaires, les ingénieurs, geeks et internautes libyens pourront restaurer une connexion internet afin que les habitants puissent donner de leur nouvelle dans des villes parfois coupées entièrement du monde.

Selon le site web Ulule, la communauté Anonymous (qui est venue en renfort durant la révolution tunisienne) serait même impliquée en ce moment, au sein de ce projet.

En effet, la bande de hackers aurait été contactée via Twitter par le réseau #OpLibya, afin qu’elle tente de résoudre plusieurs aspects techniques relatifs aux connections USB, ISA, data rate ou encore à la mémoire tampon… Toujours selon Ulule « Ces modems iraient d’abord à Misrata, puisque c’est là que les combats sont les plus sanglants […] De Misrata, ils pourraient également être acheminés vers d’autres villes de l’ouest, comme Zawiya ou Tripoli, qui sont toujours sous la coupe du dictateur et dont on n’a aucune nouvelle».

En tout cas une chose est sûre : il s’agit là d’une manne inespérée pour les internautes libyens. D’autant plus que ces derniers essaient tant bien que mal de contourner l’embargo médiatique imposé par Khaddafi qui a bien compris que la guerre ne se limite pas aux tranchées mais se poursuit également sur les contrées numériques du web. En gagnant cette bataille, les rebelles libyens auraient alors la possibilité de mieux coordonner leurs stratégies militaires face au dictateur !

Si vous voulez en savoir plus ou participer à «l’opération 56K», rendez-vous sur le site web Ulule.

 

Samy Ben Naceur

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Net   TopNews






  • Envoyer