Tunisie : Inscription automatique aux élections

 

L’Instance supérieure indépendante des élections (ISIE) en Tunisie a décidé de recourir à l’inscription automatique en vue du premier scrutin post-Ben Ali en Tunisie, un tiers seulement s’étant inscrits volontairement à huit jours de la clôture du délai d’inscription pour l’élection de l’Assemblée constituante.

“La loi le permet, ceux qui ne se seront pas inscrits volontairement et ne disposeront pas d’un récépissé d’inscription pourront aller voter avec la carte d’identité nationale”, a déclaré samedi à l’AFP Kamel Jendoubi.

Ce mode d’inscription automatique — qui ne permet cependant pas aux électeurs de voter dans le bureau de leur choix — est basé sur les données recueillis par l’ISIE auprès du ministère de l’Intérieur, en charge de l’organisation d’élections falsifiées sous le régime de Ben Ali.

“Nous avons récupéré les données qui sont vérifiées et mises à jour pour l’inscription automatique de tous ceux qui ne seront pas déplacés”, d’ici au 14 août, a indiqué M. Jendouba.

Les listes électorales seront affichées le 20 août et les contestations pourront être enregistrées jusqu’au 26 août.

Cette mesure d’inscription automatique semble être motivée par le peu d’empressement montré par les Tunisiens à s’inscrire volontairement malgré une campagne intensive de sensibilisation menée par l’ISIE.

Cette instance avait au départ pour ambition d’établir de nouvelles listes électorales sur la base d’une inscription volontaire des électeurs pour remplacer les listes falsifiées utilisées sous l’ancien régime.

“Conformément à la loi, le droit de vote sera ouvert à tous les Tunisiens détenteurs d’une carte d’indentité nationale valide et ne sera pas limité aux seuls inscrits volontairement”, a expliqué M. Jendoubi.

A la date du samedi 6 aout, 2,67 millions de Tunisiens se sont inscrits, soit environ un quart du nombre d’électeurs potentiels estimé à 7,5 millions, selon un décompte actualisé sur la page Facebook de l’ISIE.

Les opérations d’inscriptions ont commencé le 11 juillet et s’achèvent officiellement le 14 août, après une prolongation de douze jours due au faible nombre d’inscrits.

Les Tunisiens sont appelés à élire une Assemblée constituante chargée de rédiger une nouvelle constitution pour la Tunisie.

 

Source : Afp

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   News






  • Envoyer